Sélection par genre :

ARENA ROCK

Une brève définition...

 
Deep Purple
- DEEP PURPLE - 1969

| hard rock | progressive rock | arena rock |

A l'instar de Vanilla Fudge aux USA, Deep Purple tente à ses débuts le grand écart entre rock dur et musique classique. Ce qui peut se résumer (un peu schématiquement) à la dualité de ses principaux leaders Richie Blackmore et Jon Lord. Cet album, nettement plus convainquant que celui enregistré la même année avec grand orchestre, est la première affirmation nette du style qui fera les grandes heures du groupe.


 
Concerto for Group and Orchestra
- DEEP PURPLE - 1969

| hard rock | progressive rock | arena rock |

A la suite des Moody blues et à l'instar de Nice et Pink Floyd, Deep Purple fait partie des groupes anglais à tenter la rencontre entre groupe rock et orchestre classique. Jon Lord est le compositeur de ce concerto bien nommé. Décrié par la rock critique de l'époque, le résultat n'est, en réalité, pas du tout mauvais. Reflet d'une époque en tous cas. En bonus sur les éditions ultérieures "Hard Road" et "Child in Time" faisaient partie du même concert.


 
Deep Purple in Rock
- DEEP PURPLE - 1970

| british metal | hard rock | heavy metal | arena rock |

Sous l’influence de son organiste John Lord, Deep Purple avait commencé par des essais plutôt décevants de fusion entre rock et musique classique. Le groupe trouve ici sa véritable identité et inscrit définitivement, au côté de Led Zeppelin, l'une des grandes pages du hard rock de l'époque, avec notamment les titres mythiques "Speed king" et "Child in time" (auxquels il faut ajouter le single "Black Night" sorti à la même époque, présent sur les éditions bonus).


 
Rides Again
- The JAMES GANG - 1970

| blues rock | folk rock | hard rock | arena rock |

La formule trio, "testée et approuvée" par Cream ou Jimi Hendrix, a fait école. Pour qu'elle fonctionne il faut évidemment des instrumentistes de haut vol : ça tombe bien, le guitariste Joe Walsh est un virtuose, maître du riff qui déchire ! "Rides Again", second album du groupe, est tout-à-fait du calibre des meilleurs Led Zeppelin.


 
Fireball
- DEEP PURPLE - 1971

| british metal | hard rock | heavy metal | arena rock |

Porté par le succès du single "Strange Kind of Woman", "Fireball" fait évidemment partie des indispensables de Deep Purple, avec "In Rock", "Machine Head" et "Burn". Le groupe s'installe définitivement à côté de Led Zeppelin comme la référence hard rock des années 70.


 
Smash Your Head Against the Wall
- John ENTWISTLE - 1971

| hard rock | arena rock |

John Entwistle est incontestablement l'un des très grands bassistes des années 60. Il est aussi, chez les Who, un compositeur plus qu'honorable. Tandis que Pete Townshend s'affaire à ses projets pharaoniques ("Quadrophenia" ou la nouvelle version de "Tommy"), il est donc très naturel qu'il se lance dans une production solo... d'un niveau tout à fait remarquable !


 
Machine Head
- DEEP PURPLE - 1972

| british metal | hard rock | heavy metal | arena rock |

Deep Purple, qui est parfois tombé dans la facilité en s'appuyant sur les seules prouesses techniques de l'organiste Jon Lord ou du guitariste Richie Blackmore, réalise ici le disque parfait. Evidemment porté par le succès populaire de "Smoke on the Water", l'album n'a par ailleurs pas la moindre faiblesse. Ensemble très homogène où tous les titres sont bons et le son énorme...


 
Made in Japan
- DEEP PURPLE - 1972

| british metal | hard rock | heavy metal | arena rock |

Si la discographie de Deep Purple est impressionnante, le groupe a surtout marqué avec une petite poignée d'albums du début des années 70 (globalement jusqu'au départ de son chanteur Ian Gillan). Ce fameux "Made in Japan" - live d'anthologie s'il en est ! - est le couronnement de cette fabuleuse époque et de la période du Deep Purp mythique.


 
Tyranny and Mutation
- BLUE OYSTER CULT - 1973

| hard rock | heavy metal | arena rock |

Parfois surnommé le groupe de metal pensant (!), mais aussi favorit des bandes de "bikers", Bue Oyster Cult fait partie des pionniers du genre (inventeur du désormais cliché metal/imagerie religieuse ?). Si leur premier album, réussi, avait connu un bon succès d'estime, "Tyranny and Mutation" est celui de la reconnaissance.


 
Moontan
- GOLDEN EARRING - 1973

| hard rock | rock/pop rock | arena rock |

Gloire nationale hollandaise dès le milieu des années 60, Golden Earring étend brusquement sa renommée en 1972 lorsque le groupe est engagé pour assurer la première partie des Who dans leur tournée européenne. "Moontan", l'abum qui suit, est aussitôt un gros succès, et le single "Radar Love" atteint les premières places dans tous les charts. Golden Earring tournera ensuite aux USA avec les Doobie Brothers et avec Santana, et restera très en vue en Europe durant toute la décénie.

Albums suivants

1 2 3 4 5 6
 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]