Sélection par genre :

BLUE EYED SOUL

Une brève définition...

 
You've Lost That Lovin Feelin'
- The RIGHTEOUS BROTHERS - 1965

| pop | rhythm'n'blues | soul | blue eyed soul |

Les "frères vertueux" (Bill Medley et Bobby Hatfield) ne sont pas frères (et vertueux... à voir :-). Fans de Ray Charles, ils sont parmi les premiers blancs à faire de la soul. C'est avec eux que l'on invente l'expression "blue-eyed soul". Ils ne se distinguent pas seulement comme pionniers, mais aussi par leurs remarquables qualités vocales. Cet album, produit par Phil Spector, est un grand classique de la pop-soul.


 
Take It Easy with the Walker Brothers
- The WALKER BROTHERS - 1965

| pop | blue eyed soul |

Les Walker Brothers ne sont pas frères et aucun d'eux ne s'appelle Walker ! Le groupe va connaître un succès considérable en Angleterre au milieu des années 60 avec une série de tubes mélancoliques et richement orchestrés, à commencer par "Make It Easy on Yourself". Il est à cette époque un habitué du célèbre show télé moods "Ready Steady, Go". Les Walker Brothers se séparent en 1967 pour se reformer brièvement au milieu des années 70, sans succès.


 
The Young Rascals
- The (YOUNG) RASCALS - 1966

| rock/pop rock | soul | blue eyed soul |

Les Young Rascals sont parmi les plus fameux représentants de la "Blue-eyed-soul" aux USA ("soul aux yeux bleus" : traduire la pop-soul des blancs !). Le groupe se distingue notamment grâce à ses trois excellents chanteurs Felix Cavaliere, Eddie Brigati et Gene Cornish. Cet excellent premier album est essentiellement composé de reprises.


 
Eric Is Here
- The ANIMALS - 1967

| blues rock | psychédélique | rhythm'n'blues | blue eyed soul |

Le départ d'Alan Price sonne quasiment le glas pour les Animals. La période trouble semble s'achever quand Eric Burdon reforme le groupe sous le nom de The New Animals. Mais la messe est dite et cet album (au titre évocateur) est clairement une transition vers son parcours solo. Carré et homogène, peu novateur mais plutôt plaisant, "Eric Is Here" est totalement porté (sauvé ?) par la prodigieuse voix soul du chanteur.


 
The Letter/Neon Rainbow
- The BOX TOPS - 1967

| pop | rhythm'n'blues | soul | blue eyed soul |

Les Box Tops, avec leur excellent chanteur Alex Chilton, sont des spécialistes de la musique soul blanche. Originaires de Memphis, ils marquent l'année et l'été 67 avec leur tube le plus connu "The Letter". Ils connaîtront quelques autres succès après, mais ne survivront pas au changement de décénie, ils se séparent en février 70.


 
Once Upon a Dream
- The (YOUNG) RASCALS - 1968

| rock/pop rock | soul | blue eyed soul |

Un son limpide, caractéristique des années 60... les "Jeunes Voyoux", devenus les "Voyoux" tout court (!) laissent dans les anales avec cet album (et "Freedom Suite" qui suivra) un moment essentiel de la pop-soul blanche jazzy des sixties. Le groupe se séparera en 1972.


 
Traffic
- TRAFFIC - 1968

| folk rock | rock/pop rock | progressive rock | psychédélique | blue eyed soul |

Dave Mason, qui avait quitté le groupe quelques mois plus tôt, réintègre ici Traffic. Il livre quelques uns des meilleurs titres qu'il ait jamais signés. Et cet album éponyme de 1968 va devenir un chef-d'oeuvre légendaire !... Au delà du parfait équilibre entre la pop folky de Mason et le groove de Winwood, chaque membre du groupe apporte sa touche, pour une étonnante richesse et densité musicale.


 
Dusty in Memphis
- Dusty SPRINGFIELD - 1969

| blue eyed soul | pop soul |

Dusty Springfield est, dès le milieu des années 60, la prestigieuse alternative anglaise aux girls groups et à la pop soul du nouveau continent. Son répertoire est d'ailleurs essentiellement américain et elle sera l'une des meilleures interprêtes du tandem Goffin/King (Carole King). Parmi les nombreux tubes qui jalonnent sa carrière (et ce disque) on peut relever ici "Son of a Preacher", utilisé plus tard par Tarantino pour la B.O. de Pulp Fiction.


 
Vehicle
- The IDES OF MARCH - 1970

| jazz-rock | rock/pop rock | blue eyed soul |

The Ides Of March n'apporte rien d'essentiel au paysage musical des seventies. (Trop) influencé par Blood, Sweat & Tears, ou imitant presque jusqu'au plagiat Creedence ("Factory Band"), le groupe manque certainement de personnalité. "Vehicle", le titre, atteint pourtant le sommet des charts. Et l'album contient deux belles curiosités : la reprise et l'étonnant mariage de CS&N et Jethro Tull ("Wooden Ships/Dharma for One") et une version prog d'"Eleanor Rigby"... Jim Peterik décrochera plus tard la timbale avec Survivor et le tube "Eye of the Tiger"


 
The Black-Man's Burdon
- Eric BURDON - WAR - 1971

| funk | latin rock | soul | blue eyed soul |

Au début des années 70, l'ex-leader chanteur des Animals entame une nouvelle carrière avec le groupe californien War. Cette grande figure pionnière des années 60, amateur de rythm'n'blues, se joue ici de tous les métissages revisitant les Stones ("Paint it Black") ou les Moody Blues ("Nights in White Satin") sur un mode funky soul.

Albums suivants

1 2 3
 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]