Sélection par genre :

COLLEGE ROCK

Une brève définition...

 
Entertainment!
- GANG OF FOUR - 1979

| college rock | new wave | post punk |

Gang of Four fait partie de ces groupes pionniers dont l'influence s'étend considérablement, de Nirvana à Rage Against The Machine, de l'indie rock au rap métal... L'histoire retiendra plutôt Joy Division, mais ce premier album est une authentique pièce d'anthologie, avec ses textes souvent politisés (on les prend en Angleterre pour des Maoïstes !), sa rythmique fébrile et ses accords de guitare convulsifs.


 
Cool for Cats
- SQUEEZE - 1979

| college rock | new wave | rock/pop rock |

Squeeze est une gloire nationale en Angleterre où le tandem Chris Difford - Glenn Tilbrook est parfois comparé au Lennon/McCartney. Mais le groupe ne parviendra guère à étendre sa renommée à l'étranger. Dans la lignée des Kinks et des Beatles ils vont poposer une pop dynamique typiquement britanique. "Cool for Cats" et "Up The Junction" sont les deux tubes successifs qui popularisent largement ce deuxième album.


 
I Just Can't Stop It
- The ENGLISH BEAT - 1980

| college rock | new wave | ska |

En respectant une stricte parité (trois anglais, trois jamaïcains), les (English) Beat ("english" pour les différencier de leurs homonymes) réalisent aussi un parfait metissage entre la pop et les musiques "ethniques". Leur ska-rock fait un tabac en Angleterre où ce premier album reste classé pendant un mois et demi.


 
Truth Decay
- T-Bone BURNETT - 1980

| blues rock | college rock | folk rock | roots rock |

Avec une discographie personnelle plutôt sporadique, T-Bone Burnett va surtout installer sa notoriété par ses nombreuses collaborations et son travail de producteur. Il devient, notamment à partir des années 80, une éminence du rock américain. "Truth Decay", 8 ans après son premier album, est une belle réalisation balançant - comme tous ses autres disques - entre folk raffiné et racines du rock'n'roll.


 
Boys Don't Cry
- The CURE - 1980

| college rock | gothique | new wave | post punk | alternative pop/rock |

Le deuxième album des Cure est (déjà !) une compilation : des reprises du précédent disque et leurs premiers singles ("Killing an Arab", "Boys Don't Cry" et "Jumping Someone Else's Train")... La page punk se tourne, les Cure en gardent l'énergie, le rock est (peut-être) mort, l'homme pas encore !


 
The Psychedelic Furs
- The PSYCHEDELIC FURS - 1980

| college rock | new wave | post punk |

Formés en 1977 dans la banlieue sud de Londres, dissous en 93, les "Furs" incarnent parfaitement la transition "after punk" / new wave. A mi-chemin de la majestuosité déspèrée de Joy Division et du dynamisme électrique de U2, le groupe va signer quelques titres emblématiques des années 80. On peut relever, dès ce premier album, les saisissants "Sister Europe" et "Imitation of Christ"


 
Underwater Moonlight
- The SOFT BOYS - 1980

| college rock | new wave | post punk | alternative pop/rock |

Ephémères mais déterminants les Soft Boys, de Cambridge, sont parmi les premiers à sortir le punk de l'impasse où il s'était engouffré avec une froide détermination. Après le séisme auto-destructeur, ils ébauchent l'alternative qui donnera malgré tout un avenir au rock. Cela passe par un retour au son du début des années 60 (Byrds, Beatles) et une bonne dose d'humour british.


 
Stands for Decibels
- The DB'S - 1981

| college rock | power pop | jangle pop | alternative pop/rock |

Héritiers de Big Star, précurseurs de R.E.M., les dB's sont les premiers tenants du jangle-pop, un courant post-punk qui réhabilite un son et une certaine pop sautillante des 60's. Malgré ses origines américaines, le groupe fait ses débuts discographiques en Angleterre, et passe inaperçu dans son pays. En 1989, le label indépendant IRS ré-éditera les deux premiers albums, qui connaîtront alors seulement un succès phénoménal outre-Atlantique.


 
Solid Gold
- GANG OF FOUR - 1981

| college rock | new wave | post punk |

Un peu moins spectaculaire que "Entertainment!", ce deuxième album s'y apparente pourtant très bien. La guitare saturée d'Andy Gill, toujours aussi hâchée, se fait parfois étonnement funky. Tandis que Jon King parle ou scande presque autant qu'il ne chante. Le tout s'avère très dansant, ce qui n'affecte en rien un contenu lyrique toujours aussi "engagé".


 
Fire of Love
- GUN CLUB - 1981

| college rock | underground | hard rock | indie rock | alternative pop/rock |

Gun Club, c'est un étonnant croisement calfornien entre punk et rockabilly et le groupe devient rapidement une référence du rock underground américain. Jeffrey Lee Pierce a une façon très Jim-Morrisonienne de présider aux débats... mais ses graves problèmes avec l'alcool vont poser pas mal de problème. Ce premier album est vraiment TRES bon !

Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9
 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]