Sélection par genre :

GARAGE ROCK



 
Introducing the Beau Brummels
- The BEAU BRUMMELS - 1965

| folk rock | garage rock | pop | rock/pop rock |

Les Beau Brummels, formés à San Francisco autour du guitariste Ron Elliott et du chanteur Sal Valentino, sont aux USA la première réplique historique à la British Invasion. "Laugh, Laugh" et "Just a Little" sont des succès, mais le groupe peine à s'imposer vraiment et se fait doubler sur son territoire par les Byrds. Il cesse d'exister en 1968 et sera redécouvert et salué unanimement après la sortie d'un coffret 3 CD... en 1996 !


 
Here Are the Sonics
- The SONICS - 1965

| garage rock | rock'n'roll |

Véritables ancêtres des garage bands, les Sonics proposent en quelques disques au milieu des années 60 une musique d'une rare violence pour l'époque et dont la désinvolture préfigure le punk rock. Leur répertoire sera en grande partie composé de reprises assez largement déjantées.


 
(Turn On) The Music Machine
- The MUSIC MACHINE - 1966

| garage rock | psychédélique |

Une énergie féroce qui contraste avec un look soigneusement étudié (tout de noir vêtu), The Music Machine marque l'année en propulsant son "Talk Talk" dans le top 20 américain des singles. Un manque total d'organisation le conduit rapidement à sa perte et sa disparition, mais le groupe du guitariste-chanteur Sean Bonniwell, punk avant l'heure, reste dans les mémoires. "Talk Talk" sera choisi en 1980 par les Inmates pour ouvrir leur second album.


 
96 Tears
- ? (QUESTION MASK) and the MYSTERIANS - 1966

| garage rock |

Question Mask & the Mysterians est un phénomène impressionnant. Mexicain d'origine, né au Texas, Rudy Martinez décroche avec son groupe un N°1 aux USA, qui devient aussi un hit mondial : "96 Tears". Bien que le premier album soit excellent, le garage band ne survit pas à ce succès démesuré et se sépare après le second ("Action"). Rudy Martinez réapparaîtra plus tard, rendant vie à la "légende" jusqu'à nos jours.


 
The Seeds
- The SEEDS - 1966

| garage rock | psychédélique | proto-punk |

Avec un succès trop relatif, les Seeds, garage band californien, appartiennent à ces groupes incapables de rivaliser avec les grosses machines de leur époque mais dont les albums sont devenus des collectors de légende. Une carrière éphémère, en dents de scie, mais une influence évidente sur le punk rock ultérieur.


 
Dirty Water
- The STANDELLS - 1966

| garage rock |

Disciples des Rolling Stones première façon (ils tourneront avec eux aux USA en 67), les Standells sont surtout l'archétype du garage band et deviendront quasiment mythiques pour la génération punk. "Dirty Water", hymne garage (repris en 1979 par les Inmates), atteint au début de l'année 66 les premières places des charts américains.


 
Why Pick on Me
- The STANDELLS - 1966

| garage rock |

Après "Dirty Water", "Medication" ou la version vitaminée de "Hey Joe", le groupe californien, dirigé par le producteur-compositeur Ed Cobb, continue d'aligner les titres forts : la chanson titre ou "Sometimes Good Guys"... "Why Pick on Me" est avec "Dirty Water" l'album de référence des Standells... mais il existe aussi de bonnes compilations.


 
The Psychedelic Sounds of the 13th Floor Elevators
- The THIRTEEN FLOOR ELEVATORS - 1966

| garage rock | psychédélique |

Incontournable document ou disque d'anthologie sur les premières expérimentations musicales sous l'influence de la drogue... Ce n'est pas en Californie, mais au centre des Etats Unis ! Roki Erickson, le leader chanteur du groupe, sera plus tard interné en hopital psychiatrique... où il sera retenu enfermé pendant plus de trois ans !


 
I Had Too Much to Dream (Last Night)
- The ELECTRIC PRUNES - 1967

| garage rock | psychédélique |

Dans la production garage et psychédélique californienne, ce premier album des Electric Prunes reste mémorable. Il marque en tous cas la décénie suivante jusqu'aux punks qu'ils anticipaient assez largement. "I Had Too Much To Dream" est l'un hit de l'année aux USA, aussitôt suivi de "Get Me To The World On Time"... Erratique, le groupe disparaîtra en 1970 alors qu'il ne lui reste plus aucun de ses membres originaux.


 
Moby Grape
- MOBY GRAPE - 1967

| country rock | folk rock | garage rock | psychédélique |

Moby Grape, injustement oublié, est peut-être en 1967 la meilleure formation de la scène californienne. Mais c'est Le Grateful Dead ou le Jefferson Airplane - à la durée de vie il est vrai plus longue - dont l'histoire retiendra les noms. Ce premier album est un chef-d'oeuvre absolu de folk-rock psychédélique. Une référence avouée pour Tom Waits, Beck, et même Led Zeppelin !

Albums suivants

1 2 3 4
 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]