Sélection par genre :

GLAM ROCK



 
The Stooges
- The STOOGES - 1969

| glam rock | hard rock | proto-punk |

Originaire de Detroit, comme MC5, les Stooges moins politisés, mais sans doute plus violents encore, appartiennent à la même mythologie et vont devenir le groupe culte que l'on sait. Ce premier album, peut-être le meilleur, est produit par John Cale (Velvet Underground).


 
The Man Who Sold the World
- David BOWIE - 1970

| glam rock | hard rock | rock/pop rock | progressive rock | proto-punk | art rock |

L'idée communément admise est que David Bowie est une sorte de caméléon musical... caméléon de génie qui va, avec une rare intelligence, se glisser dans l'air du temps, accompagner les modes, pour finalement devenir un personnage central de la décénie. Après avoir été mod, puis songwriter hippie, il se ré-invente au début des années 70 en rock star androgyne et décadente.


 
Fun House
- The STOOGES - 1970

| glam rock | hard rock | proto-punk |

Avec ce deuxième et ultime album, les Stooges, punks bien avant l'heure, assènent une nouvelle fois leur rock brûlant et dévastateur. Un grand disque "tripal"... tribal aussi, si vous préférez ! Iggy Pop reprendra le flambeau peu de temps après, mais les Stooges appartiennent définitivement à la grande histoire du rock !


 
A Beard of Stars
- TYRANNOSAURUS REX - 1970

| glam rock | psychédélique | acid rock | proto-punk |

Steve Took vient de partir, remplacé par Mickey Finn... Mais le changement principal c'est que Marc Bolan électrifie sa guitare : si les trois premiers albums peuvent apparaître comme du T. Rex unplugged, "A Beard of Stars" se rapproche du son à venir. L'ensemble reste tout de même farouchement expérimental. La voix, les mélodies accrocheuses sont là, mais Bolan n'a pas encore atteint le dépouillement orchestral et la simplicité (l'évidence ?) des chansons qui feront le succès considérable de T. Rex.


 
Hunky Dory
- David BOWIE - 1971

| folk rock | glam rock | rock/pop rock | progressive rock | proto-punk |

Hunky Dory est le premier indispensable de Bowie. Album kaleidéoscopique flirtant avec divers courants de la pop, il contient les premier grands tubes : "Changes", "Oh! You Pretty Things" (avec Rick Wakeman de Yes au piano) ou le majestueux "Life on Mars?". Bowie rend hommage à quelques uns de ses inspirateurs, Dylan, Andy Warhol, Neil Young ("Quicksand").


 
Electric Warrior
- T. REX - 1971

| glam rock | hard rock | proto-punk |

Marc Bolan avait fondé Tyranosorus Rex, un duo acoustique, au milieu des années 60. Il est à cet époque l'un des premiers auteur à s'intéresser à la magie et aux mythes médiévaux... En 1971, le groupe s'électrifie et devient "T. Rex" : Bolan a trouvé la formule et va aligner en très peu de temps les albums et les tubes, à commencer ici par "Mambo Sun", "Jeepster" et autre "Get it on".


 
Ziggy Stardust
- David BOWIE - 1972

| glam rock | hard rock | rock/pop rock | progressive rock | proto-punk |

Sacré "meilleur disque de la année" , Ziggy Stardust raconte l'histoire d'une rock star débarquée d’un autre monde. Bowie s'inspire de Vince Taylor (le plus "scandaleux" des pionniers du rock'n'roll !) et de "2001 Odyssée de l’espace" de Stanley Kubrick. Toujours accompagné de son fidèle guitariste Mike Ronson, Bowie réalise un sommet du glam... un album parfait !


 
Glitter
- Gary GLITTER - 1972

| glam rock | hard rock | rock/pop rock |

Du glam pur jus... "glitter" (brillant) était l'autre expression pour désigner le glam rock. Gary Glitter va pousser le genre jusqu'à ses extrêmes, sa caricature. Mais avec un succès populaire et commercial considérable : "Rock & Roll" est un tube énorme, impossible d'y échapper ! La réussite artistique est sans doute plus discutable, mais... nous n'allons pas discuter !


 
All the Young Dudes
- MOTT THE HOOPLE - 1972

| glam rock | hard rock | rock/pop rock | proto-punk |

Alors que Mott The Hoople est au bord de la séparation, Bowie lui offre le hit "All the Young Dudes" et produit le très glam album du même nom (sans doute le meilleur album du groupe, avec "Mott"). Le disque est adopté par la communauté gay pour laquelle il deviendra un grand classique.


 
Transformer
- Lou REED - 1972

| glam rock | hard rock | rock/pop rock | proto-punk |

C'est David Bowie qui accueille Lou Reed à Londres et produit "Transformer", album totalement marquant. Il ne manquait à l'époque qu'un peu de maquillage pour faire de Lou une icône du glam, tout le reste existait bien avant que Bowie lui-même ait commencé à y penser !... "Walk on the wild side" est l'un des plus gros succès de Lou Reed, le titre en tous cas universellement connu du grand public !

Albums suivants

1 2 3 4
 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]