Sélection par genre :

GOTHIQUE



 
In the Flat Field
- BAUHAUS - 1980

| gothique | post punk | alternative pop/rock |

Bauhaus marque le début des années 80 en s'installant comme le véritable initiateur du rock gothique. Ambiance pesante et froide, minimalisme musical, sont les marques de fabrique de ce groupe post-punk qui joue aussi à l'occasion sur les références au glam de Marc Bolan ou Bowie. Une dimension synthétique et expérimentale couronne le tout... Sombre (comme il se doit), un premier album remarquablement abouti.


 
Boys Don't Cry
- The CURE - 1980

| college rock | gothique | new wave | post punk | alternative pop/rock |

Le deuxième album des Cure est (déjà !) une compilation : des reprises du précédent disque et leurs premiers singles ("Killing an Arab", "Boys Don't Cry" et "Jumping Someone Else's Train")... La page punk se tourne, les Cure en gardent l'énergie, le rock est (peut-être) mort, l'homme pas encore !


 
Seventeen Seconds
- The CURE - 1980

| gothique | post punk |

Le véritable deuxième album du groupe... Enregistré et mixé en treize jours seulement "Seventeen Seconds" est saisissant de dépouillement. Il n'y a, musicalement, que l'essentiel. Bel exploit : les Cure réussissent à faire "moins avec plus de monde"... puisque la formation, de trio, est maintenant passée à quatre musiciens !!


 
Mask
- BAUHAUS - 1981

| gothique | post punk | alternative pop/rock |

Tandis que leur premier single, de 1979, "Bela Lugosi's Dead" est devenu l'hymne du rock gothique, Bauhaus inscrits de nouveaux titres marquants : "The Passion of Lovers", "Kick in the Eye"... Le groupe, devenu la coqueluche des milieux étudiants branchés, se séparera en 83. Peter Murphy se lancera en solo, les autres connaîtront le succès en formant Love and Rockets...


 
Prayers on Fire
- The BIRTHDAY PARTY - 1981

| gothique | post punk | no wave |

Il y a les Beatles australiens (The Easybeats), Sex Pistols australiens (The Saints), Police australiens (Men at Work)... mais le Nick Cave australien n'est comparable qu'au Nick Cave australien ! Un immense artiste qui apporte une contribution essentielle à la musique des années 80. Bon, puisqu'on y résiste difficilement, disons qu'il est ce qu'un Jim Morrison aurait pu devenir à cette époque ! Mais que ce soit dit : l'Australie est un grand pays... du rock aussi !


 
Faith
- The CURE - 1981

| gothique | new wave | post punk |

Les préoccupations métaphysiques de Robert Smith ne le rendent pas vraiment euphorique, mais l'album n'est pas noir vraiment non plus, juste gris, à l'image de la pochette ! Une ambiance atmosphérique lente, plombée par la lourde caisse claire qui devient presque la marque du groupe... résolument un grand disque !


 
Pornography
- The CURE - 1982

| gothique | new wave | post punk |

Si le climat général flirte toujours avec l'étrange, si la batterie lourde et hypnotique est toujours dominante, le rythme s'accélère notablement. Pour beaucoup "Pornography" est le meilleur abum des Cure (sommet - pour le moins sans doute - de sa période cold wave). Le son est travaillé avec une minutie d'orphèvre... pour un contenu à l'image du contenant (la jaquette), à la fois désespéré, tourmenté et flamboyant.


 
The Head on the Door
- The CURE - 1985

| college rock | gothique | new wave | post punk | alternative pop/rock |

De nombreux changements de personnel confirment Robert Smith comme l'incarnation des Cure à lui tout seul, et "The Head on the Door" pourrait même passer pour un album solo. L'atmosphère pesante des premiers albums cède ici le pas à une pop presque sautillante. L'album marque en France le début d'une véritable Curemania !


 
First and Last and Always
- The SISTERS OF MERCY - 1985

| college rock | gothique | heavy metal | alternative pop/rock |

Formé à Leeds en 1980 autour du chanteur Andrew Eldritch, les "Soeurs de la Miséricorde" vont se faire un nom avec une recette hybride à mi-chemin du punk et du metal, des textes sombres et des rythmes dansants. Originalité pour un groupe de metal : ils n'ont pas de batteur mais utilisent des boîtes à rythmes.


 
Express
- LOVE AND ROCKETS - 1986

| college rock | gothique | neo-psychedelic | post punk | alternative pop/rock |

Après la séparation en 1983 du légendaire Bauhaus, pionnier du rock gothique, ses membres (à l'exception de Peter Murphy) échangent les ambiances oppressantes pour une pop aérienne néo-psychédélique. Avec "Express", le groupe s'assure une audience considérable aux Etats Unis et en Angleterre.

Albums suivants

1 2
 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]