Sélection par genre :

JAZZ-ROCK

Une brève définition...

 
Projections
- The BLUES PROJECT - 1966

| blues | blues rock | folk rock | jazz-rock |

Autour d'Al Kooper et Steve Katz, les futurs fondateurs de Blood Sweat & Tears, Blues Project est une solide formation qui défriche dès le milieu des années 60 les terres de la fusion (blues-folk-rock-jazz). Malgré ses qualités exceptionnelles le groupe ne parviendra jamais vraiment à s'imposer. Reste les albums et leurs grands moments... ici entre autres "Flute Thing".


 
Open
- Julie DRISCOLL - Brian AUGER and the TRINITY - 1967

| jazz-rock | progressive rock | art rock |

Fan des Yardbirds, Julie Driscoll rencontre leur manager, Giorgio Gomelsky, qui l'encourage à se lancer dans une carrière de chanteuse. Elle fait des débuts en starlette pop, puis rejoint l'éphémère Steempacket. A la séparation du groupe, elle poursuit une collaboration avec Brian Auger, s'oriente vers le jazz et se fait plus expérimentale. Le tandem créé avec "Open" et son successeur, "Streetnoise", deux grands standards de la première époque du jazz rock.


 
Absolutely Free
- Frank ZAPPA - MOTHERS OF INVENTION - 1967

| expérimental | jazz-rock | progressive rock | proto-punk | art rock |

Second album et seconde pièce maîtresse d'un oeuvre qui ne ressemble à rien de connu dans l'univers rock de l'époque, le bien-nommé "Absolutely Free" confirme une démarche intellectuelle foisonnante et forte. Zappa débusque la bêtise humaine jusque dans ses derniers retranchements. Musicalement, capable de tout, il saute d'un genre à l'autre avec une aisance déconcertante... Des titres déstructurés qui rendent l'ensemble d'un accès plutôt difficile.


 
Child Is Father to the Man
- BLOOD SWEAT AND TEARS - 1968

| jazz-rock | rock/pop rock | psychédélique |

Blood, Sweat and Tears est, avec Chicago, le groupe historique fondateur du jazz rock dans la seconde partie des années soixante. Autour de Al Kooper (qui quittera le groupe après ce premier album) de remarquables instrumentistes... Premier pas d'un genre qui va devenir tout à fait important.


 
Caravan
- CARAVAN - 1968

| jazz-rock | progressive rock | art rock | canterbury scene |

Après avoir joué au sein d'un groupe nommé Wilde Flowers en compagnie des futurs membres de Soft Machine, Pye Hastings (guitare, basse, chant), Richard Coughlan (batterie), David Sinclair (orgue, chant) et Richard Sinclair (basse, guitare, chant) forment Caravan... Un premier album exceptionnel, géréralement considéré comme aussi novateur et inventif que le premier Pink Floyd !


 
Streetnoise
- Julie DRISCOLL - Brian AUGER and the TRINITY - 1968

| jazz-rock | progressive rock | art rock |

Oeuvre ambitieuse et novatrice, ce double album poursuit la démarche expérimentale amorcée avec "Open", sans compromis avec les modes et courants de l'époque. Le duo n'en fait qu'à sa tête, opte pour le gospel ("Take Me to the Water"), le folk ("A Word About Colour"), propose une méconnaissable version du "Light My Fire" des Doors !... et cite magnifiquement, pour finir, leur jeune contemporaine Laura Nyro.


 
A Long Time Comin'
- The ELECTRIC FLAG - 1968

| blues rock | jazz-rock | psychédélique |

Electric Flag est un "super groupe" formé pour le Festival de Monterey autour, notamment, du fameux guitariste blues Mike Bloomfield et du batteur soul Buddy Miles... Un fabuleux potentiel, mais la vie du groupe sera très éphémère... dommage : cet "A Long Time Comin'", est un album époustouflant !


 
Up the Junction
- MANFRED MANN - 1968

| jazz-rock | rock/pop rock |

Avec cette très grande bande originale de film, Manfred Mann confirme une orientation vers la musique progressive et le jazz, orientation qui va s'amplifier encore avec l'expérience "Chapter Three" (avec des changements de musiciens, Chapter III deviendra alors quasiment le nouveau nom du groupe). La chanson titre de cet album est parfois considérée comme le "Good Vibrations" britanique... carrément !


 
Astral Weeks
- Van MORRISON - 1968

| folk rock | jazz-rock | rock/pop rock | soft rock |

A la façon d'un Dylan, d'un Lennon ou d'un Lou Reed, le leader des Them est une éminence incontournable du rock. Immensément respecté, il va tracer un parcours loin de toute médiatisation. Artiste profond, parfois difficile... Il livre avec "Astral Weeks" un essentiel des années 60, un album tranquille considéré comme l'un des plus importants de toute l'histoire du rock.


 
Eli and the Thirteenth Confession
- Laura NYRO - 1968

| jazz-rock | pop | rhythm'n'blues | soft rock | songwriter |

Introvertie, trop originale pour son époque - surtout pour le Festival Monterey Pop de 67 où elle se fait copieusement jeter - Laura Nyro garde le cap et affirme sa forte personnalité artistique. Une voix splendide et un style inclassable, entre rhythm'n'blues et jazz rock (Blood Sweat and Tears fera un tube de son "And When I die")... Les titres de cet album seront repris par de très nombreux artistes.

Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8
 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]