Sélection par genre :

NO WAVE



 
Meet The Residents
- The RESIDENTS - 1974

| expérimental | no wave | alternative pop/rock |

Curiosité et folie avant-gardiste, les Residents vont dérouler une impressionnante discographie (où tout n'est pas très audible !) sur quatre décénies. On les rapproche le plus souvent de Captain Beefheart et Frank Zappa, mais ils sont aussi héritiers de la musique expérimentale de John Cage. Originalité parmi d'autes : les membres du groupes cachent leur identité sous de grands chapeaux et derrière des déguisements loufoques.


 
No New York
- Collectif - 1978

| no wave |

En 1978, Brian Eno est sollicité par Island Records pour produire une anthologie du courant expérimental no wave. Au final, quatre de ses principaux représentants se partagent à part égale la galette : James & the Contortions (James Chance), Teenage Jesus & The Jerks (Lydia Lunch), Mars et DNA.. Un album qui devient le document définitif ou le testament de l'éphémère mouvement.


 
Buy
- James CHANCE - The CONTORSIONS - 1979

| no wave |

Cette esthétique d'un jazz fifties sublimé, trendy, cette cool attitude distanciée qui fascine alors New York... Comme un mouvement novateur qui allait tout exploser, en vain... James Sigfried venait de Milwaukee, pas un hazard. Un lieu d'artistes préservé, la ville des Violent Femmes et de Plasticland...


 
Queen of Siam
- Lydia LUNCH - 1979

| expérimental | underground | no wave | noise rock | alternative pop/rock |

Avec sa voix mutine et ses litanies monocordes, Lydia Lunch est la grande prophétesse de la no wave, un courant expérimental essentiellement post punk. Ses albums seront marqués par le jazz... Un personnage à l'engagement radical, issu de l'underground new yorkais, qui va partager ses activités entre musique, écriture, vidéo, photo... La no wave sera très éphémère, mais marque de nombreux artistes, notamment Sonic Youth et Nick Cave.


 
Everything
- TEENAGE JESUS & the JERKS - 1979

| post punk | no wave | noise rock |

Le premier groupe de Lydia Lunch laisse à l'histoire cet unique brûlot hardcore et radical (qui sera surtout redécouvert avec sa ré-édition au milieu des années 90). Ultra-violent, essentiellement crié, l'album est composé, comme les concerts d'alors, de morceaux très courts. Cette expérimentation post punk attire l'attention de Brian Eno qui s'invite en collaborateur sur quelques enregistrements du groupe.


 
Prayers on Fire
- The BIRTHDAY PARTY - 1981

| gothique | post punk | no wave |

Il y a les Beatles australiens (The Easybeats), Sex Pistols australiens (The Saints), Police australiens (Men at Work)... mais le Nick Cave australien n'est comparable qu'au Nick Cave australien ! Un immense artiste qui apporte une contribution essentielle à la musique des années 80. Bon, puisqu'on y résiste difficilement, disons qu'il est ce qu'un Jim Morrison aurait pu devenir à cette époque ! Mais que ce soit dit : l'Australie est un grand pays... du rock aussi !


 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]