Sélection par genre :

ROCK/POP ROCK

Une brève définition...

 
Up the Junction
- MANFRED MANN - 1968

| jazz-rock | rock/pop rock |

Avec cette très grande bande originale de film, Manfred Mann confirme une orientation vers la musique progressive et le jazz, orientation qui va s'amplifier encore avec l'expérience "Chapter Three" (avec des changements de musiciens, Chapter III deviendra alors quasiment le nouveau nom du groupe). La chanson titre de cet album est parfois considérée comme le "Good Vibrations" britanique... carrément !


 
Children of the Future
- Steve MILLER BAND - 1968

| blues rock | rock/pop rock | psychédélique |

Le guitariste Steve Miller est un solide artiste à la carrière tranquille mais durable. A l'instar d'un John Mayall en Angleterre, son groupe va accueillir au fil des ans la fine fleur des musiciens du nouveau continent. Pour ce premier album, il s'invente avec une belle réussite artisan d'une fusion blues expérimentale.


 
Astral Weeks
- Van MORRISON - 1968

| folk rock | jazz-rock | rock/pop rock | soft rock |

A la façon d'un Dylan, d'un Lennon ou d'un Lou Reed, le leader des Them est une éminence incontournable du rock. Immensément respecté, il va tracer un parcours loin de toute médiatisation. Artiste profond, parfois difficile... Il livre avec "Astral Weeks" un essentiel des années 60, un album tranquille considéré comme l'un des plus importants de toute l'histoire du rock.


 
The Move
- The MOVE - 1968

| rock/pop rock | psychédélique |

Move, habitué du célèbre Marquee Club de Londres, est une curiosité historique. Cet excellent groupe connaît, en effet, un succès considérable en Angleterre mais ne rencontre que peu d'écho dans le reste de l'Europe et passe totalement inaperçu aux USA. Influencé par les Beatles musicalement, par les Who scéniquement... il était peut-être décidément trop British ?!


 
Nazz
- The NAZZ - 1968

| garage rock | rock/pop rock | psychédélique | soft rock |

Formé en 67 à Philadelphia aux USA, séparé en 69, The Nazz est une sorte de réplique américaine des groupes anglais les plus en vogue : Who, Beatles, Cream... Si Todd Rundgren se distingue (à la guitare entre autre), le groupe ne réussira jamais à s'imposer vraiment. Reste trois albums excellents, et un brillant début de carrière pour Rundgren, qui s'affirmera plus tard comme l'un des plus fameux producteurs du rock.


 
Aerial Ballet
- Harry NILSSON - 1968

| pop | rock/pop rock | psychédélique | songwriter |

Réalisé avec de gros moyens et une production luxueuse (signée par Rick Jarrard, producteur du "Surrealistic Pillow" de Jefferson Airplane), le second album d'Harry Nilsson propose quelques jolies ballades avec des textes fins. Il est dominé par deux pièces d'anthologie : "Everybody's Talkin'" de Fred Neil, dont il fait un tube majeur des années 60 (musique du film "Macadam cowboy"), et "One" qui reste définitivement comme l'un de ses plus beaux titres.


 
I Love You
- PEOPLE! - 1968

| rock/pop rock | psychédélique |

Le seul véritable éclair de génie du groupe californien People! reste d'être aller dénicher une obscure face B des Zombies et d'avoir fait de ce titre, "I Love You", un hit international. A part cela, le groupe est peu convaincant, mais le mini-opéra "The Epic" aurait donné à Pete Townshend l'idée du concept de "Tommy". Larry Norman, le principal chanteur, se distinguera peu de temps après en devenant l'initiateur et l'un des plus fameux représentants du "Christian Rock" (rock chrétien) aux USA.


 
A Saucerful of Secrets
- PINK FLOYD - 1968

| expérimental | rock/pop rock | progressive rock | psychédélique |

Pink Floyd explore l'étrange mais la magie baroque et débridée du premier album a un peu disparu. Syd Barrett, en lutte contre la dépression et la maladie mentale, doit quitter le groupe. David Gilmour arrive en renfort. Pink Floyd se cherche évidemment et cela donne un album de qualité assez inégale.


 
S.F. Sorrow
- The PRETTY THINGS - 1968

| rock/pop rock | progressive rock | psychédélique |

Les Débuts de Pretty Things sont étroitement liés à ceux des Rolling Stones. Il s'agit en tous cas d'un groupe pionnier majeur du rock anglais. "S.F. Sorrow", album concept, n'est pas représentatif de leur première période mais c'est un fleuron du psychédélisme des sixties.


 
Once Upon a Dream
- The (YOUNG) RASCALS - 1968

| rock/pop rock | soul | blue eyed soul |

Un son limpide, caractéristique des années 60... les "Jeunes Voyoux", devenus les "Voyoux" tout court (!) laissent dans les anales avec cet album (et "Freedom Suite" qui suivra) un moment essentiel de la pop-soul blanche jazzy des sixties. Le groupe se séparera en 1972.

Albums précédents / Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64
 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]