Sélection par genre :

ROCK/POP ROCK

Une brève définition...

 
Look At Us
- SONNY AND CHER - 1965

| folk rock | rock/pop rock |

L'année 1965 est marquée par l'arrivée d'un nouveau couple de stars aux Etats Unis : Salvator "sonny" Bono et Cherylin Sarkasian Lapierre. Sous le nom de "Sonny & Cher", ils sortent le tube mondial "I got You Babe" et vont aligner quelques énormes succès jusqu'au moment de leur séparation en 1974. A noter ici, pour les français, une reprise de Becaud... mais oui ! ("Je t'appartiens", "Let It Be Me")


 
The Best of (Compil. 1965 - 1969)
- The SPENCER DAVIS GROUP - 1965

| british blues | rock/pop rock |

Le groupe composé de Spencer Davis (guitare, chant) Steve Winwood (claviers, chant), son frère Muff (basse), et de Peter York (batterie) est un pionnier historique du rock anglais. Stevie Winwood, qui débute à l'âge de 16 ans (!), signe quelques titres marquants comme "I am a man", "Gimme Some Lovin'" ou "Keep On Running".


 
My Generation
- The WHO - 1965

| rock/pop rock |

Le premier album des Who marque une étape importante. Avec "My Generation" le rock sort de sa période "innocente", devient ouvertement porteur de message et ferment de contestation, à l'instar de ce que Dylan faisait sur un mode folk de l'autre côté de l'Atlantique. Le groupe se singularise alors en démolissant totalement son matériel à la fin de chaque concert… une utopie onéreuse, dont il n’a pas du tout les moyens à l’époque !..


 
Pet Sounds
- The BEACH BOYS - 1966

| rock/pop rock | sunshine pop |

"Pet Sounds" est généralement considéré comme LE chef-d'oeuvre des Beach Boys. C'est un essentiel des années 60. Plus de six mois de travail, un budget énorme, et au final un ensemble construit, une perfection musicale jamais atteinte jusque là.


 
Revolver
- The BEATLES - 1966

| rock/pop rock | psychédélique |

Les Beatles sont une nouvelle fois en avance sur tout le monde avec cet album au son très homogène (l'album préféré de Georges Harrison), exploitant les possibilités d'une grande nouveauté du moment : la stéréophonie ! L'influence croissante de George Martin (le "5ème Beatles") n'est pas étrangère à cette belle réussite, il bouscule notamment tous les canons du pop-rock avec son fameux arrangement de cordes sur "Eleanor Rigby".


 
Psychedelic Lollipop
- The BLUES MAGOOS - 1966

| rock/pop rock | psychédélique |

La West Coast n'avait pas le monopole du psychédélisme, et les new yorkais de Blues Magoos en font les premiers la démonstration avec ce bon album très caractéristique du genre. La carrière du groupe sera éphémère (dissolution en 70), mais "We Ain't Got Nothin' Yet", leur plus gros succès, reste un titre marquant de l'époque.


 
The Sonny Side of Cher
- CHER - 1966

| folk rock | rock/pop rock |

Liée par contrat, Cher doit sortir des albums solo. Cela ne change pas grand chose sur le fond, puisque les disques sont produits, et composés en grande partie, par Sonny Bono. Il écrit notamment l'énorme tube "Bang Bang"... Bien plus tard, au fil d'une interminable carrière, à grands coups de liftings musicaux (et autres !), Cher sera encore là pour concurencer les Madonna ou autres Britney Spears !


 
Sunshine Superman
- DONOVAN - 1966

| folk rock | rock/pop rock | soft rock |

On le présentait souvent comme le Dylan anglais, Donovan Leitch a surtout été un chanteur à tubes (mais il s'essaiera aussi avec une certaine réussite aux albums concept). Il va, en tous cas, très vite devenir le principal porte parole "Peace and love" britanique !


 
Blonde On Blonde
- Bob DYLAN - 1966

| blues rock | folk rock | rock/pop rock | songwriter |

Premier double album de l'histoire du rock (Dylan a beaucoup de choses à dire !), cet album est généralement considéré comme un essentiel dans la discographie de l'artiste, notamment en raison des textes. Musicalement, Dylan se tourne ici assez largement vers le blues. C'est la dernière manifestation du grand Dylan militant.


 
La génération perdue
- Johnny HALLYDAY - 1966

| rock/pop rock |

Avec ce disque Johnny Hallyday opère un véritable tournant. Année charnière absolue, 1966 voit le chanteur traîner dans l'ombre de Dylan, réagir à la concurrence des protest singers en vogue en France à l'époque (Antoine) et adopter le style anglais implicitement dans une démarche vestimentaire (le look Carnaby Street) et musicalement : les reprises sur cette oeuvre, Troggs, Beatles... L'esprit de 66 est ici parfaitement encapsulé dans la chanson d'introduction et dans "Cheveux longs, idées courtes", réponse vindicative au chanteur Antoine, ce dernier l'ayant épinglé dans ses "Elucubrations".

Albums précédents / Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64
 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]