Sélection par genre :

ROCK/POP ROCK

Une brève définition...

 
Days Of Future Passed
- The MOODY BLUES - 1967

| rock/pop rock | progressive rock |

L'une des premières expériences probantes de rapprochement entre le rock et la musique classique. Les Moody Blues, en panne d'orientation à la suite de plusieurs changements de personnel, s'étaient vus proposer par leur label d'enregistrer avec grand orchestre une démo pour un nouveau procédé de stéréophonie... Cela débouchera sur cet album aux accents grandioses, le style deviendra dès lors leur marque de fabrique... et "Nights in white satin" l'un des plus gros tubes de tous les temps !


 
Pandemonium Shadow Show
- Harry NILSSON - 1967

| pop | rock/pop rock | psychédélique | songwriter |

Tandis qu'il est employé de banque à Los Angeles, Harry Nilsson commence, à temps perdu, à écrire des chansons. Il rencontre Phil Spector et compose avec lui. Plusieurs de ses titres sont alors repris par des artistes de renom (Ronettes, Yardbirds, Blood Sweat & Tears...). Lorsque "Cuddly Toy", enregistré par les Monkees, devient un tube, il se décide enfin à quitter son job et à enregistrer pour lui...


 
Pleasures of the Harbor
- Phil OCHS - 1967

| pop | chamber pop | rock/pop rock | songwriter |

Phil Ochs, que l'on croyait indéfectiblement lié à la forme la plus minimaliste du folk, surprend tout le monde en 67 avec la publication d'un splendide album de pop symphonique richement orchestré, parfois jazzy, et des titres qui dépassent les 8 mn !... Une tonalité mélancolique et un discours social moins direct, à chercher dans les illustrations subjectives.


 
The Piper At The Gates Of Down
- PINK FLOYD - 1967

| rock/pop rock | progressive rock | psychédélique | space rock |

Un album tendance science-fiction, oeuvre du génie fou Syd Barrett ; "fou" au sens propre, malheureusement, puisque le premier leader du groupe devra bientôt quitter le vaisseau (spacial ?!) pour passer une bonne partie de son temps dans les hopitaux psychéatriques. Reste cet album exceptionnel (précédé par deux singles fabuleux : "See Emily Play" et "Arnold Layne") et le début d'un groupe à l'influence majeure.


 
Procol Harum
- PROCOL HARUM - 1967

| rock/pop rock | progressive rock | art rock |

Si le contenu de la production du groupe deviendra plus tard très "chanson", Procol Harum s'inscrit dans les précurseurs du rock progressif avec ses fréquentes références à la musique classique et ses compositions aux accents majestueux. La carrière du groupe sera très largement écrasée par le succès phénoménal de "A Whiter Shade of Pale", sorti quelques mois plus tôt, et qui ne figurait pas sur l'édition originale de cet album.


 
John Lee Hooker
- Johnny RIVERS - 1967

| blues rock | rock/pop rock | rock'n'roll |

Rien de révolutionnaire dans cet album, juste de bon morceaux magnifiquement interprétés. Une formation rock de base, la voix parfaite de Johnny Rivers, l'ambiance chaude d'un club américain... cela suffit à faire de ce live un document dont on ne se lasse pas... inusable comme le bon vieux rock de là-bas !


 
Their Satanic Majesties Request
- The ROLLING STONES - 1967

| rock/pop rock | psychédélique |

L'album le plus contesté par les fans. Il aurait pu s'agir d'un clin d'oeil aux frères ennemis (et néanmoins très bons copains) les Beatles, mais en fait les Stones sont totalement sous influence (certains passages rappellent le premier Pink Floyd, sorti la même année). Ils livrent donc « leur » album psychédélique. L'ennui est parfois au rendez-vous, mais il y a tout de même là-dedans de bien jolies choses, "She's a rainbow" notamment.


 
Between the Buttons
- The ROLLING STONES - 1967

| pop | rock/pop rock | psychédélique |

"Between The Buttons" est un album à part dans la discographie des Rolling Stones, le virage psychédélique qui amènera "Their Satanic Majesties". La marque de Brian Jones sur les arrangements est très forte. L'ensemble est très (trop ?) éclectique, on sent les Stones qui se cherchent, influencés par le style des Kinks, des Beatles, voire de Bob Dylan.... Quelques perles éternelles pourtant : "Let's Spend The Night Together", "Ruby Tuesday" !


 
Matthew & Son
- Cat STEVENS - 1967

| pop | rock/pop rock |

Né "Steven Demetre Georgiou", d'un père grec et d'une mère suédoise, Cat Stevens est à peine âgé de 18 ans lorsqu'il enregistre ce premier album, précédé par plusieurs singles qui grimpent dans les charts anglais ("Matthew & Son" est n°2 en janvier 67). Richement orchestré, ce n'est pas encore le son dépouillé qu'on lui connaîtra. Le chanteur contracte l'année suivante une tuberculose qui l'écarte de la scène et l'amène à totalement reconsidérer sa démarche artistique.


 
Mr. Fantasy
- TRAFFIC - 1967

| folk rock | rock/pop rock | progressive rock | psychédélique |

Au milieu des années soixante, tous les groupes sont fortement marqués par le psychédélisme, les anglais y compris, et Traffic, le nouveau groupe de Steve Winwood, ne fait pas exception. Les musiciens vivent alors en communauté. Ce premier album, avec ses accents de comédie musicale, est évidemment une originalité.

Albums précédents / Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64
 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]