Piledriver
- STATUS QUO - 1972  
| boogie rock | hard rock |

Status Quo, souvent mésestimé par la critique rock de l'époque, finira par gagner l'estime par sa longévité et son absence de prétention. C'est en tous cas une institution du boogie-rock anglais. Groupe à singles, il n'en a pas moins sorti quelques très bons albums, dont ce précosse "Piledriver"




 

Can't Buy a Thrill
- STEELY DAN - 1972  
| jazz-rock | rock/pop rock | soft rock |

Avec 7 albums consécutifs totalement réussis, Steely Dan fait partie des incontournables standards américains des années 70. Le groupe est constitué autour de Walter Becker (guitares, chant) et Donald Fagen (claviers, chant)... Un arrière-plan jazzy, des connotations latinos, la participation d'un excellent David Palmer comme lead-singer, et au final l'un des meilleurs premiers disques de l'histoire !




 

Never a Dull Moment
- Rod STEWART - 1972  
| folk rock | hard rock | rock/pop rock |

Denier grand album d'une période où Rod Stewart propose une subtile fusion en folk et hard rock... Son ami Ron Wood tient toujours la guitare. La référence à Dylan est toujours présente ("Mama, You Been on My Mind"), mais Jimi Hendrix (il fallait oser !) est également "cité" de très belle façon ("Angel").




 

Olympia Concert
- Alan STIVELL - 1972  
| folk rock | progressive folk | celtique |

Mondialement connu comme le grand défenseur de la musique celtique, Alan Stivell (né Cochevelou), surfe sur la vague flower power, et transcende ses sources traditionnelles pour aller vers le rock et la musique progressive. Cet Olympia "en public" (restons français !), classé dans les 30 albums de l'année par le magazine Rolling Stone, est un monument fondateur du celtic rock ("Pop Plinn", "Suite Sudarmoricaine")... un million et demi d'exemplaires vendus !




 

Grave New World
- The STRAWBS - 1972  
| british folk rock | progressive folk | progressive rock |

Les Strawbs de Dave Cousins occupent un espace originale dans la mouvance prog. rock du début de la décénie, quelque part entre Dylan, King Crimson ou Jethro Tull. Pour Brouiller un peu plus les pistes "Grave New World", l'un de leurs beaux sommets, est co-produit par Tony Visconti, le grand réalisateur glam du moment (Bowie, T. Rex) !... En fait, l'originalité vient surtout du fait que le groupe puise son inspiration aux sources du folk britanique.




 

The slider
- T. REX - 1972  
| glam rock | hard rock | proto-punk |

Jouant sur l’image excentique du glam rock, Marc Bolan et T . REX poursuivent sur leur lancée avec un succès considérable. Les tubes s’enchaînent. Le groupe déclenche alors des scènes d’hystérie collective telle qu’on n’en avaient plus vue depuis les grandes heures de la beatlemania.




 

Rock & Roll Music to the World
- TEN YEARS AFTER - 1972  
| blues rock | british blues | rock/pop rock | rhythm'n'blues |

Considéré par certains comme un grand sommet, "Rock & Roll Music to the World" est également controversé. D'autres, en effet, trouvent cet album affadit par rapport aux productions précédentes. De fait, le groupe passe évidemment par un moment de lassitude à l'époque et les mésententes sur l'orientation artistique à prendre (Alvin Lee est attiré par la soul) entraîneront sa dissolution peu de temps après.




 

Life, Love and Faith
- Allan TOUSSAINT - 1972  
| rhythm'n'blues | soul |

Allan Toussaint, après avoir enregistré un excellent premier album (instrumental) sous son nom en 58, se consacre essentiellement à la production et devient l'un des grands magiciens du son New Orleans. Il repasse de l'autre côté des mannettes en 70 et réalise en 72 ce remarquable album soul.




 

Who Came First
- Pete TOWNSHEND - 1972  
| rock/pop rock | songwriter |

Le premier album solo du guitariste et leader des Who est dédié à son mentor d'alors, le guru Meher Baba. Pete Townshend reprend ici à son compte quelques excellents titres composés pour le nouvel opéra rock, inachevé, qui avait finalement donné le fameux "Who's Next" (Townshend produira plus tard une démo de ce qui devait être l'album original : "The Lifehouse" - 1991).




 

Demons and Wizards
- URIAH HEEP - 1972  
| british metal | hard rock | heavy metal | progressive rock |

Une parfaite maîtrise musicale, un hit radio qui déménage ("Easy Livin'") et Uriah Heep s'installe comme le concurent le plus direct du Deep Purple de l'époque (le rapprochement entre les deux groupes est facile : l'orgue, le son, la voix...). Demons and Wizards place aussi Uriah Heep comme l'un des initiateurs anciens du metal gothique... Un style très daté, mais pour beaucoup d'adeptes le meilleur album du groupe.


 

"Le pouvoir des mots s'arrête là où commence le pouvoir de la musique"

Richard Wagner

Albums précédents / Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]