Wolf City
- AMON DUUL II - 1973  
| kraut rock | progressive rock | art rock |

Wolf city est une référence lorsqu’on parle du groupe allemand Amon düül II. Sans doute parce qu'il s'agit probablement de leur album le plus accessible. Cette galette a étonnament bien vieilli : certains titres pourraient, sans problème, être signés Radiohead !




 

Le cimetière des arlequins
- ANGE - 1973  
| progressive rock |

Ange, les très dignes émules Franc-Comtois des Genesis ou Yes, a fortement marqué la scène française et ce deuxième album supporte largement la comparaison avec les productions du rock progressif anglophone. A noter l'excellente adaptation de "Ces gens-là" de Brel, à l'époque il fallait oser !...




 

Bad Company
- BAD COMPANY - 1973  
| blues rock | hard rock | rock/pop rock | soft rock |

Lorsque Mick Ralphs quitte Mott The Hoople, il fonde Bad Company avec Paul Rodgers et Simon Kirke (ex-Free) et Boz Burrell (Bassiste de King Crimson). Le premier album éponyme de ce "super groupe" est particulièrement à retenir. Un rock carré, une guitare brillante, la voix particulière et parfaite de Paul Rodgers, quelques balades... les ingrédients qui font, à cette époque, les belles heures d'un Led Zeppelin.




 

Holland
- The BEACH BOYS - 1973  
| rock/pop rock |

Le dernier grand disque des Beach Boys, alors installés aux Pays Bas (cf. le titre !). Le groupe, qui a vendu plus de 80 millions d'albums, aura marqué toutes les années 60 et exercé une influence considérable sur l'histoire du rock et de très nombreux artistes.




 

The Beach Boys in concert
- The BEACH BOYS - 1973  
| rock/pop rock | rock'n'roll | sunshine pop |

Brian Wilson a préféré rester à la maison !... Mais cet excellent live est peut-être le meilleur "greatest hits" que l'on puisse imaginer : on y retrouve, en plus de certaines chansons du récent "Holland", tout le meilleur de la grande période du groupe.




 

Beck Bogert Appice
- BECK BOGERT APPICE - 1973  
| hard rock |

On attendait beaucoup de la constitution de ce « super groupe » : Jeff Beck, le guitar hero, associé à la réputée meilleure section rythmique du moment... mais la discographie n'a pas suivi, faute de réels talents de compositeur sans doute. En concert cependant toutes les promesses étaient tenues : "Superstition" ou "Why should I care" gravés sur du vinyl ou passés au laser n'en seront jamais qu'un pâle reflet.




 

High on the Hog
- BLACK OAK ARKANSAS - 1973  
| blues rock | country rock | hard rock | southern rock |

Black Oak Arkansas, malgré sa longévité, n'atteindra jamais la notoriété internationnale des Allman Brothers ou Lynyrd Skynyrd. Il n'en reste pas moins un groupe culte du southern rock. Tous les ingrédients du genre y sont : le fond bluesy, la touche country, les guitares brillantes, mais le groupe apporte une belle originalité avec son excentrique showman de chanteur, James "Big Jim Dandy" Mangrum, dont le registre rappelle furieusement celui d'un Captain Beefheart !




 

Tyranny and Mutation
- BLUE OYSTER CULT - 1973  
| hard rock | heavy metal | arena rock |

Parfois surnommé le groupe de metal pensant (!), mais aussi favorit des bandes de "bikers", Bue Oyster Cult fait partie des pionniers du genre (inventeur du désormais cliché metal/imagerie religieuse ?). Si leur premier album, réussi, avait connu un bon succès d'estime, "Tyranny and Mutation" est celui de la reconnaissance.




 

Aladin sane
- David BOWIE - 1973  
| glam rock | hard rock | rock/pop rock | progressive rock | proto-punk |

Bowie tourne (et triomphe) pour la première fois aux USA. Son look paillette, son fard, sont mondialement connus et "The Jean Genie" est n°1 dès sa sortie... Cet album est évidemment un grand classique. A noter au passage, une version plutôt décoiffante du "Let's spend the night together" des Rolling Stones.




 

Pin Ups
- David BOWIE - 1973  
| glam rock | hard rock | rock/pop rock | proto-punk |

Si Bowie est un auteur-compositeur prolifique, il s'est surtout inspiré du travail réalisé par d'autres. Mais en caméléon lucide, il ne vampirise pas : ceux qu'il copie sont ceux qu'il aime, qu'il respecte. Il décide ainsi en 1973 de réaliser cet album de reprises. Il passe en revue les Easybeats, Yardbirds, Kinks, Pink Floyd ou Who... (Springsteen et Brel en bonus !). Un album magnifique où la guitare de l'habituel Mike Ronson croise à l'occasion celle de Ron Wood.


 

"Le pouvoir des mots s'arrête là où commence le pouvoir de la musique"

Richard Wagner

Albums précédents / Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]