Love, Devotion, Surrender
- Carlos SANTANA - John McLAUGHLIN - 1973  
| blues rock | fusion | hard rock | jazz-rock | latin rock |

Mysticisme et spiritualité jouent un très grand rôle dans la vie de Carlos Santana... des convictions qu'il partage avec John McLaughlin. Cela donne ce magnifique album enregistré en commun. Les deux guitaristes virtuoses y reprennent notamment des morceaux de John Coltrane, le jazzman (un autre grand mystique).




 

Back in '72
- Bob SEGER - 1973  
| hard rock | rock'n'roll |

Bob Seger, après un début de carrière plutôt confidentiel dans les années 60, va connaître un immense succès dans la seconde partie des années 70. "Back in '72" amorce le début d'une reconnaissance. Cet excellent compositeur sera souvent repris : la version de "Rosalie" de Thin Lizzy deviendra un hymne du hard, et Metallica reprendra "Turn The Page" en 98.




 

There goes rhymin´ Simon
- Paul SIMON - 1973  
| folk rock | rock/pop rock | soft rock |

Un album magnifiquement réalisé, plein de finesse et de sensibilité. Tout en introduisant beaucoup de diversités (coloration jazzy, folk ou latino) Paul Simon réussit à garder une unité de ton étonnante... tout est bon, rien à jeter : à déguster calmement au coin du feu pendant les longues soirées d'hiver !




 

Greetings From Asbury Park, N.J.
- Bruce SPRINGSTEEN - 1973  
| rock/pop rock |

Combinant l'énergie du rock'n'roll (les années 50), les textes et l'engagement d'un Dylan (les années 60), Springsteen est à la fois présenté comme le "dernier grand innocent" ou le sauveur du rock. Il répond aux paillettes ou à la sophistication artistique extrême du début des années 70 par un rock de base, mi-country, mi-urbain.




 

The Wild, the Innocent & the E Street Shuffle
- Bruce SPRINGSTEEN - 1973  
| rock/pop rock |

Quelques mois après la sortie de son premier album, Springsteen (sauvage et innocent !) signe cet essentiel des années 70. Il emporte définitivement l'adhésion de la critique rock. Entre fête et nostalgie ("Rosalita"), il touche inévitablement. Springsteen excelle aussi sur scène, ses concerts savamment conduits sont de remarquables moments d'osmose entre public et musiciens.




 

Ringo
- Ringo STARR - 1973  
| rock/pop rock |

Ringo Starr, le discret batteur des Beatles (beaucoup trop sous-estimé à ce poste), n'est pas en manque d'activité après la séparation du groupe. Il va se consacrer à son autre passion, le cinéma, mais sa discographie est aussi intéressante : "Ringo" est même carrément un grand album !... Lennon écrit pour lui le mégalo-rigolo "I'm The Greatest", Harrison et McCartney sont aussi du voyage.




 

Stealers Wheel
- STEALERS WHEEL - 1973  
| folk rock | rock/pop rock | songwriter |

Bien qu'il s'agisse d'un groupe, Stealers Wheel se résume essentiellement à un duo stable autour duquel les musiciens vont évoluer. Les deux piliers en question se nomment Joe Egan et Gerry Rafferty (ex-Humblebums). Sous sa pochette bien mémorisable à l'époque, ce premier album éponyme contient le hit "Stuck in the Middle". Perçu d'abord comme une alternative anglaise des Crosby, Stills & Nash, Stealers Wheel ne confirmera pas vraiment, mais Rafferty renouera avec le succès quelques années après, en solo.




 

Raw Power
- The STOOGES - 1973  
| glam rock | hard rock | proto-punk |

Remis en selle par David Bowie, grand amateur des excenticités les plus déjantées, Iggy Pop bat le rappel des troupes et entre en studio pour l'enregistrement de ce "Raw Power" à la brutalité incandescente... Un disque totalement culte pour les amateurs du genre.




 

Tanx
- T. REX - 1973  
| glam rock | hard rock | proto-punk |

Un T. Rex de plus, aussi excellent que sans surprise… On sent pourtant quelques diffultés à dépasser son propre genre. Quatre ans plus tard, après s’être plus ou moins retiré de la scène musicale pour afficher des véléités cinématographiques, Marc Bolan trouvera la mort dans un accident de voiture, laissant toutefois une profonde empreinte sur les musiciens de plusieurs générations.




 

Tower of Power
- TOWER OF POWER - 1973  
| funk | rhythm'n'blues | soul |

Tower of Power se forge dès le début des années 70 la réputation de posséder la "meilleure section de cuivres au monde". A la fois précise et explosive, elle est en effet à même de faire palir de jalousie un groupe comme Chicago. Malgré la qualité de ses compositions et quelques succès single, Tower of Power va surtout rester et se distinguer comme un backing group invité par de multiples artistes (Santana, Little Feat, Elton John, Aerosmith, Michelle Shocked, Toto, Bonnie Raitt, Rod Stewart...)


 

"Je mets ensemble les notes qui s'aiment"

W. A. Mozart
(Stooges ?)

Albums précédents / Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]