Meet The Residents
- The RESIDENTS - 1974  
| expérimental | no wave | alternative pop/rock |

Curiosité et folie avant-gardiste, les Residents vont dérouler une impressionnante discographie (où tout n'est pas très audible !) sur quatre décénies. On les rapproche le plus souvent de Captain Beefheart et Frank Zappa, mais ils sont aussi héritiers de la musique expérimentale de John Cage. Originalité parmi d'autes : les membres du groupes cachent leur identité sous de grands chapeaux et derrière des déguisements loufoques.




 

Somebody Loan Me a Dime
- Fenton ROBINSON - 1974  
| blues | blues rock |

Comme bien des bluesmen Fenton Robinson n'aura jamais eu la reconnaissance qu'il méritait de son vivant. Avec une voix exceptionnelle et un jeu de guitare flamboyant inspiré par T Bone Walker et Clarence "Gatemouth" Brown... Robinson était une valeur sûr du Chicago blues et du blues moderne. Sa forte personnalité et les aléas de la vie (incarcération pour homicide involontaire) ont entâché une carrière prometteuse. Toutefois à la mort de l'artiste en 1997 (d'un cancer du cerveau), nombreux sont les spécialistes qui ont reconnu en Fenton Robinson un artiste majeur du blues moderne avec notamment cet album, véritable chef d'oeuvre du genre.
Chroniqué par Pierre-André Bague



 

Country Life
- ROXY MUSIC - 1974  
| glam rock | rock/pop rock | progressive rock | proto-punk |

Disons-le simplement, jusqu'à "Siren" tous les albums de Roxy Music sont de qualité égale et exceptionnelle, c'est un sans faute absolu sur 5 albums consécutifs... Reste le suspense, essentiel à l'époque : savoir quel sera le nom la playmate ou du top model sexy qui ornera la jaquette du prochain opus !




 

Slow Dancer
- Boz SCAGGS - 1974  
| soft rock | blue eyed soul |

Ami d'adolescence de Steve Miller, Boz Scaggs (né William Royce Scaggs) rejoint le groupe de ce dernier en 1966 avant de reprendre une carrière solo qui va se dérouler sur quatre décénies. Marqué un temps par la country, mais produit au début des années 70 par Johnny Bristol (producteur à la Motown), ses albums sont alors de bons exemples de white soul.




 

The Souther-Hillman-Furay Band
- SOUTHER-HILLMAN-FURAY BAND - 1974  
| country rock |

Tablant sur le succès de Eagles, David Geffen, directeur du label Asylum (distribué par Atlantic), convainc un ex-Byrds, Chris Hillman, un ex-Buffalo Springfield et Poco, Richie Furay et J.D. Souther de former un super-groupe sur le modèle d'un Crosby, Stills and Nash... Ce premier album éponyme est un belle réussite dans le genre country rock. Il est insuffisant pourtant pour installer une légende et les trois musiciens reprendront très vite leur liberté.




 

Kimono My House
- SPARKS - 1974  
| glam rock | rock/pop rock | proto-punk |

Le plus excentrique des groupes Anglais des 70's était américain : Eh oui... Ron et Russel Mael sont américains ! Dans le sillage des Bowie, Roxy Music, T.Rex, Mott The Hoople, nos Sparks ne déparent pas, bien au contraire ils apportent une pierre fondamentale à l’édifice Glam-Rock ! Il suffira d'une chanson pour qu'ils deviennent des Stars... et cette chanson ("This Town Ain't Big Enough For Both Of Us") est sur cet Album !




 

Pretzel Logic
- STEELY DAN - 1974  
| jazz-rock | rock/pop rock | soft rock |

Les multiples influences du "Dan" sont ici très évidentes, moins digérées peut-être que sur d'autres de leurs albums : jazz, soul, blues, country (avec des harmonies vocales proches de Crosby Stills & Nash). Hors des modes, Becker et Fagen poursuivent leur travail d'orfèvre avec une précision et une minutie maniaques... Gary Katz à la console est, à ce niveau, le complice idéal.




 

Crime of the Century
- SUPERTRAMP - 1974  
| rock/pop rock | progressive rock |

Ce quatième album de Supertramp est leur premier grand sommet. Le duo de compositeurs Richard Davies/Roger Hodgson hisse la pop progressive du groupe au niveau des Pink Floyd ou autres Genesis de l'époque. L'album se classe n°1 en Angleterre (le tube "Dreamer") et se vend à un demi million d'exemplaires en France, où Supertramp va devenir l'un des goupes les plus populaires de la décénie.




 

Desolation Boulevard
- SWEET - 1974  
| glam rock | hard rock | rock/pop rock |

Champion du style "Bubblegum" à destination des adolescents, glam presque jusqu'à la caricature, Sweet peut apparaître comme un croisement entre Slade et T.Rex... Efficace et accrocheur au départ, le groupe évoluera plus tard vers des sucreries (sans chercher le jeu de mot !) un peu moins intéressantes.




 

I Want to See the Bright Lights Tonight
- Richard and Linda THOMPSON - 1974  
| folk rock | british folk rock | songwriter |

Richard Thompson, ancien guitariste du Fairport Convention, et sa femme Linda, entament leur collaboration artistique avec cet album sombre en surface et puissamment éclairé de l'intérieur. Régulièrement sélectionné des deux cotés de l'Atlantique parmi les plus beaux disques de rock jamais enregistrés, "I want to See the Bright Light Tonight" fait rentrer dans la legende l'un des guitaristes les plus doués de tous les temps !


 

"Le rock est mort le jour où mon père est rentré dans ma chambre en disant : Plus fort !"

Philippe Manoeuvre

Albums précédents / Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]