Warren Zevon
- Warren ZEVON - 1976  
| country rock | folk rock | rock/pop rock | songwriter |

Depuis le milieu des années 60, Warren Zevon est une éminence de la musique de californie, où il est installé. Il compose pour les Turtles, collabore avec Phil Everly, ainsi qu'avec son copain Jackson Browne. L'orchestration country-folk-rock de cet album est assez formatée, mais elle porte des textes acides, ironiques et durs qui se démarquent nettement de la production des voisins avec lesquels on pourrait à priori le rapprocher, Eagles notamment.




 

Let There Be Rock
- AC/DC - 1977  
| hard rock | heavy metal | arena rock |

Album de la reconnaissance américaine pour AC/DC avec "Let There Be Rock", mais aussi gros tournant pour le groupe dont le son change radicalement par rapport aux albums précédents... Les riffs sont plus affûtés que jamais et les solos de plus en plus longs et envoient la sauce comme peu de groupes savent le faire en cette époque de l'avénement du punk. C'est aussi l'album des futurs tubes imparables du groupe, comme "Whole Lotta Rosie", "Bad Boy Boogie", "Hell ain't a Bad place to Be"...
Chroniqué par Pierre-André Bague



 

Saturday Night Fever
- The BEE GEES -   et collectif - 1977  
| disco | rock/pop rock | soft rock |

L'album décisif de la vague disco !... Bande originale du film du même nom, ce disque, bien que collectif est largement apparenté à la discographie des Bee Gees en raison de leur grande participation. Le disco - déviance commerciale pour les puristes du rock - est pourtant authentiquement issu de la soul et du funk... et l'on doit aussi rappeler que le rock'n'roll a été aussi en son temps essentiellement musique à danser !




 

Low
- David BOWIE - 1977  
| expérimental | rock/pop rock | progressive rock | proto-punk |

Peu de temps après la sortie de "Station to Station", Bowie s'installe à Berlin. Il entame une collaboration avec Brian Eno (Roxy Music) et avec lequel il va enregistrer trois albums. Dans un style radicalement différent de tout ce qu'il avait fait avant, à grand renfort de synthétiseurs et en s'inspirant de la scène progressive allemande (Kraftwerk), il négocie parfaitement le virage, et "Low" est une grande réussite.




 

Heroes
- David BOWIE - 1977  
| expérimental | rock/pop rock | progressive rock | proto-punk |

Peut-être plus austère et dépouillé, plus efficace rythmiquement, que le précédent album, "Heroes" conserve la même structure mi-chantée, mi-instrumentale. La touche de Brian Eno devient plus présente. Un autre ténor du rock progressif vient apporter son concours, Robert Fripp, le guitariste et leader de l'immense King Crimson.




 

Rain Dances
- CAMEL - 1977  
| progressive rock |

Camel est souvent comparé au Genesis de l'époque, et plus souvent encore à Alan Parsons Project. Contrairement à ces derniers il ne connaîtra jamais un grand succès populaire, mais se constitue au fil d'un très belle discographie un carré d'inconditionnels. Le groupe et son guitariste Andrew Latimer sont particulièrement brillants dans les années 70 et Rain Dances est bien représentatif.




 

Cheap Trick
- CHEAP TRICK - 1977  
| hard rock | power pop | rock/pop rock | arena rock |

Cheap Trick, qui va devenir par sa longévité une véritable institution du rock américain, combine à ses débuts un sens mélodique hérité de la pop britanique (Beatles, Kinks, Move) avec des riffs bien lourds. Le groupe de Rick Nielsen (guitare et chant) inaugure ainsi une formule qui sera reprise par bon nombre de groupes alternatifs et de heavy metal dans les années 80 et 90.




 

Slowhand
- Eric CLAPTON - 1977  
| blues rock | rock/pop rock |

S’il est, avec Jimi Hendrix, le plus légendaire des guitaristes de l’histoire du rock, Clapton ne s’est jamais distingué par sa rapidité de jeu, d’où le nom bien choisi de cet album ("la main lente"). C’est le feeling et la subtilité qui priment, dans la pure tradition du blues. Slowhand est l’album de "Cocaine" notamment, un titre écrit par J.J. Cale.




 

The Clash
- The CLASH - 1977  
| hard rock | punk rock |

Le premier album des Clash est un événement considérable. Ils assassinent symboliquement les pères : Elvis, Beatles, Rolling Stones ! et dans un ouragan de fraicheur et de liberté, avec une candeur puérile et magique, donnent naissance au punk... Il y a quelque chose de nouveau sous le soleil du rock... et Londres brûle, ça c'est sûr !




 

My Aim Is True
- Elvis COSTELLO - 1977  
| new wave | rock/pop rock | punk rock | rock'n'roll | songwriter | pub rock |

Héritier des Kinks et des Beatles, du rock'n'roll, de la country et de Dylan, Elvis Costello, avec sa culture rock kaléidoscopique, est une incontournable articulation du début des années 80. Grand ignoré au départ du reste de l'Europe, il connaît aussitôt un succès retentissant en Angleterre, ainsi qu'aux USA. Son déluge de chansons courtes s'apparente au punk par une passion débridée et un cynisme aiguisé.


 

A propos des rockers :

"Ces jeunes gens sont plein d'énergie, ils n'ont qu'à construire des routes"

Ch. de Gaule

Albums précédents / Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]