Stained Class
- JUDAS PRIEST - 1978  
| british metal | heavy metal |

Héritier du côté gothique d'un Black Sabbath et des riffs d'un Led Zeppelin, Judas Priest est un incontournable monument du Metal de la fin des années 70 et du début des années 80. Brillant chanteur, configuration à deux lead guitares, énergie visérable, ambiance thanatologique... et premiers blousons cloutés !




 

Misfits
- The KINKS - 1978  
| hard rock | rock/pop rock |

Dans les années 70, le son des Kinks s'étoffe et le groupe continue de produire des albums excellents, "Muswell Hillbillies", "Everybody's In Show-biz" (un double) et surtout "Sleepwalker" et ce magnifique "Misfits".




 

Ace Frehley
- KISS - 1978  
| hard rock | heavy metal |

Des 4 albums solo de Kiss (parus le même jour !), celui du guitariste Ace Frehley sort nettement du lot. Frehley, qui avait vu ses compos écartées par Bob Erzin sur "Destroyer", a sans doute plus à prouver. Il exprime en tous cas son talent avec une liberté totale. L'album est produit par Eddie Kramer (grosse pointure : Hendrix, Rolling Stones, Led Zeppelin... !).




 

Jesus of Cool
- Nick LOWE - 1978  
| new wave | power pop | rock/pop rock | rock'n'roll |

Le bassiste et principal compositeur de Brinsley Schwarz se lance dans la production après la séparation du groupe en 75. Il multiplie les collaborations (Dave Edmunds, Graham Parker, Elvis Costello, Pretenders...) et devient l'un des artistes influents du punk rock et de la new wave. Ce premier album solo est une parfaite réussite qui flirte, sans du tout se prendre au sérieux (et c'est ce qui fait son charme), avec la pop et le rock'n'roll.




 

Real Life
- MAGAZINE - 1978  
| new wave | post punk |

Le parolier-chanteur Howard Devoto quitte les Buzzcocks en 1977 pour fonder Magazine. Le groupe grave aussitôt cet essentiel du post-punk et jette les premières bases de la new wave. Il combine l'énergie tranchante du punk avec des éléments art rock, shows à forte dimension théâtrale et "réhabilitation" des claviers... "Shot by Both Sides" et "The Light Pours Out of Me", co-écrits avec Peter Shelley (Buzzcocks), sont des titres totalement marquants.




 

Stardust
- Willie NELSON - 1978  
| country | country rock |

Malgré une bonhomie légendaire Willie Nelson est un outlaw en perpétuelle révolte contre les institutions discographiques de Nashville. Sa musique country progressive gagne un assez large public rock où son look incomparable (longs cheveux nattés) fait sensation ! Son immense carrière débute dans les années 50, mais il ne devient une véritable star qu'à partir des années 70. Stardust est l'un de ses grands sommets.




 

Separates
- 999 - 1978  
| punk rock |

Leur premier single, "I'm Alive", avait été une bombe, 999, original punk band anglais, récidive avec "Homicide". Ce second album est une parfaite réussite, dégenté à souhait, il balance entre boogie et de remarquables vocaux façon sunshine pop à la Beach Boys qu'aurait revisté un Frank Zappa !




 

The Only Ones
- The ONLY ONES - 1978  
| new wave | punk rock | punk pop |

Le groupe du chanteur-guitariste Peter Perrett occupe une très inconfortable place charnière. Trop pop pour être vraiment punk, trop punk pour être vraiment new wave, il devient le plus remarquable mésestimé de son époque et jettera l'éponge dès 1981 après trois excellents albums. Onze ans plus tard, la parution de la compilation "The Immortal Story", un succès, lui rendra finalement justice et le fera découvrir à une nouvelle génération.




 

The Modern Dance
- PERE UBU - 1978  
| expérimental | underground | punk rock | post punk | alternative pop/rock |

Héritier de la folie exhubérante d'un Captain Beefheart, David Thomas, à la tête de Pere Ubu, propose son rock expérimental inclassable. Parfois mélodique, souvent dissonnant et free jazz, ça rappelle aussi les délires d'un Frank Zappa... Ca demande parfois un petit effort, mais cette curiosité du rock underground américain vaut le détour !




 

Outlandos D'amour
- The POLICE - 1978  
| new wave | pop alternative | rock/pop rock | post punk |

Issu du punk, adepte de reggae, le trio Stewart Copeland (batterie), Andy Summers (guitare), Sting (basse), va devenir l'un des groupes les plus influents des années 80. Son succès auprès de toutes les couches de public rappelle celui des Beatles. Sting, ironique, lancera un jour "Je crois que le rock’n’roll est mort, mais Police se paie foutrement du bon temps à danser sur sa tombe" !


 

"Dans les mélodies nègres de l'Amérique, j'ai découvert une grande et noble école de musique"

Antonin Dvorak
(1841 - 1904)

Albums précédents / Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]