Pyromania
- DEF LEPPARD - 1983  
| british metal | hard rock | heavy metal | pop metal | hair metal | rock/pop rock |

Pyromania (dont la jaquette pourrait être une image prémonitoire de l’attentat du World Trade Center) est l’album qui fait exploser la notorité de Def Leppard. Guitares croisées, harmonies vocales lêchées, production impeccable… les concerts du groupe sont aussi spectaculaires. Il est le seul à l’époque à rivaliser avec Mickael Jackson pour remplir des stades aux USA !




 

Infidels
- Bob DYLAN - 1983  
| folk rock | rock/pop rock | songwriter |

Dylan revient à un répertoire séculier (si l'on fait exception de la chanson "Jokerman", qui parle probablement du diable !). Il renoue aussi avec la critique sociale et l'engagement anti-militariste qui l'avaient tant caractérisé au début des années 60.




 

Sweet Dreams (Are Made of This)
- EURYTHMICS - 1983  
| new wave | rock/pop rock | synthé pop |

Ca commençait plutôt mal : en 81 leur premier album est un échec commercial, Annie Lennox fait une dépression et Dave Stewart a un accident de voiture ! Mais le duo va finalement imposer sa pop électronique et synthétique avec les titres "Love Is a Stranger" et surtout le tube planétaire qu'est la chanson titre de cet album.




 

Touch
- EURYTHMICS - 1983  
| new wave | rock/pop rock | synthé pop |

Le couple (à la ville comme à la scène joue) sur les contrastes... avec Dave Stewart en vagabond irsute et Annie Lennox en costume et cheveux courts gominés... avec une puissante rythmique glaciale et pré-techno à laquelle répondent des mélodies langoureuses ou colorées. Mais Touch est incontestablement une pierre d'angle de la pop des années 80.




 

Hexbreaker
- The FLESHTONES - 1983  
| underground | garage rock |

Tandis que "Blast Off!", compilant les premiers enregistrements du groupe ne sort qu'en cassette audio en 82 (il sortira en CD plus tard), Les Fleshtones s'imposent en Europe avec une excellente tournée et ce second véritable album. L'influence sixties et Yardbirds s'y confirme avec un harmonica à la Keith Relf et le son typique d'un orgue Farfisa... Une formule rétro qui va rester la marque de fabrique du groupe jusqu'à nos jours.




 

So
- Peter GABRIEL - 1983  
| college rock | rock/pop rock | progressive rock |

Après sa période ethnico-rock, Peter Gabriel atteint en 83, avec cet album, une reconnaissance mondiale. Grosse réussite commerciale dont la tonalité pourrait sembler lorgner vers le rock FM de Phil Collins. La production est en tous cas parfaite. "Don't Give Up" est chanté en duo avec Kate Bush.




 

Blue Sunshine
- The GLOVE - 1983  
| post punk | alternative pop/rock |

The Glove, groupe d'un seul album, est le fruit d'une collaboration ponctuelle entre Robert Smith (The Cure) et Steven Severin de Siouxsie & The Banshees. Les deux artistes se connaissent bien, Smith avait assuré un intérim de luxe au sein des Banshees en 1979. Une belle production en forme de clin d'oeil au psychédélisme qui ne manque pas d'originalité, et qui ne remet pas en cause l'existence des deux groupes en plein succès à cette même époque.




 

Before Hollywood
- The GO-BETWEENS - 1983  
| pop alternative |

Originaires de Brisbane en Australie et installés à Londres, les Go-Betweens se résument à un duo : Grant McLennan et Robert Forster, auquel s'adjoint la batteuse Cindy Morrisson. Il sont déjà bien connus depuis la sortie de leur premier album, mais Before Hollywood est leur première grande réussite.




 

Riding With the King
- John HIATT - 1983  
| roots rock | songwriter |

La carrière de John Hiatt commence par un travail dans l'ombre, il écrit et compose pour les autres, elle se poursuit dans un relative discretion au début des années 70 lorsqu'il enregistre pour son compte... Ses titres vont être repris avec succès par Iggy Pop, Dylan, Dr. Feelgood, Neville Brothers, mais il faut attendre les années 80 pour qu'il atteigne une véritable reconnaissance et que le public mette réellement un visage sur ce nom déjà passablement connu.




 

Le péril jaune
- INDOCHINE - 1983  
| new wave | synthé pop |

Indochine s'inscrit en France dans le sillage du succès de Téléphone, mais surtout, musicalement, dans celui de la new wave anglaise des Cure ou Depeche Mode. Un premier album (disque d'or) qui ne manque pas d'originalité et d'intérêt avec sa thématique et ses consonnances exotiques, son mariage réussi de synthés et de programmation avec des guitares limpides rappelant celles des Shadows.


 

"50% de Placebo est gay, et nous sommes trois, donc faites le calcul"

Steve Hewitt

Albums précédents / Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]