Box Of Frogs
- BOX OF FROG - 1984  
| blues rock | boogie rock |

A la différence de ses 3 guitaristes de légende (Clapton, Beck et Page) les ex-Yardbirds n'ont pas connu de véritable consécration en solo. Pourtant cet album éponyme de Box Of Frog, formé autour de Jim McCarty, Chris Dreja et Paul Samwell-Smith, est un très grand moment de blues-rock. Jeff Beck vient d'ailleurs en renfort sur quelques titres (1, 3, 6, 9).




 

The Age of Consent
- BRONSKI BEAT - 1984  
| dance pop | new wave | synthé pop |

Formé à Londres en 1983, Bronski Beat fait, peu de temps après, la bonne opération en se produisant en ouverture de Tina Turner. Leur premier album est un gros succès grâce aux tubes "Smalltown Boy" et "Why". Un style électro pop qu'on peut classer entre Eurythmics et les Pet Shop Boys. Le chanteur gay, à la voix androgyne, du groupe est un certain Jimmy Somerville. Il quitte le groupe en 85, Bronsky Beat ne s'en remettra jamais vraiment.




 

Heartbeat City
- The CARS - 1984  
| new wave | rock/pop rock |

Sans doute, avec leur premier, le meilleur album des Cars. Mais c'est aussi pratiquement le chant du signe pour le groupe... Une grosse poignée de tubes potentiels, et de tubes réels ("Drive")... Une production hyper soignée signée Robert John "Mutt" Lange (AC/DC, Def Leppard)... Un son très en phase avec l'époque, et donc forcément de ce fait plutôt daté !




 

From Her to Eternity
- Nick CAVE -  The BAD SEEDS - 1984  
| post punk | alternative pop/rock |

Nick Cave, ses dissonances, son art étrange et envoûtant, consitue l'un des prolongements très intéressants de la mouvance punk. Installé à Berlin avec son groupe The Bad Seeds, il trouvera naturellement sa place dans le film (non moins étrange) de Wim Wanders "Les Ailes du Désir". Une façon très Jim Morrison de présider aux ébats scéniques... Une influence évidente sur P.J. Harvey...




 

Rattlesnakes
- Lloyd COLE -  And The COMMOTIONS - 1984  
| college rock | pop alternative | rock alternatif |

Bien que né en Angleterre et élevé d'Ecosse, Lloyd Cole (and the Commotions au départ) va développer une style très américain : une musique aux accents country-rock, des textes ironiques, parfois romantiques, intelligents (intello ?) qui rappellent à la fois Dylan et le Velvet Underground. La version single de l'excellent "Forest Fire" est un echec, mais "Perfect Skin" entre dans les classements.




 

Some Great Reward
- DEPECHE MODE - 1984  
| new wave | pop alternative | club/dance | synthé pop |

Depuis le départ de Clarke (remplacé aux claviers par Alan Wilder), Martin Gore compose l'essentiel du répertoire. Des mélodies simples portées par une rythmique glacialement industrielle... Le groupe s'impose avec des titres comme "People Are People", "Master and Servant" ou "Blasphemous Rumours".




 

Alchemy
- DIRE STRAITS - 1984  
| rock/pop rock |

Juste avant l'énorme "Brothers In Arms", Dire Straits récapitule de façon magistrale les grands moments de sa première période. Un nouveau batteur, quelques musiciens additionnels, une complicité évidente avec le public... pour un live d'exception !




 

Ocean Rain
- ECHO AND THE BUNNYMEN - 1984  
| new wave | rock/pop rock | post punk |

Dans la très bonne production du groupe dans les années 80, "Ocean Rain" émerge par sa dimension majestueuse et dramatique. Il représente sans doute un sommet. Plusieurs changement de personnel, dissolutions et reformations, interviendront par la suite, tandis que McCulloch s'exprimera périodiquement en solo.




 

Eden
- EVERYTHING BUT THE GIRL - 1984  
| college rock | sophisti-pop | alternative pop/rock |

Le début des années 80 redécouvre les vertus du jazz cool. Le duo Tracey Thorn (chant), Ben Watt (chant, multi-instrumentiste), se fait connaître par quelques singles et collaborations (participation de Watt aux deux premiers albums de Style Council) avant d'enregistrer son remarquable premier album dans le style sophisti-pop qui va devenir très en vogue (Sade, Symply Red).




 

Welcome to the Pleasuredome
- FRANKIE GOES TO HOLLYWOOD - 1984  
| dance pop | new wave | club/dance |

Avec sa tonalité typique du rock disco anglais de l'époque et un énorme appui marketing, Frankie Goes to Hollywood marque l'année 84. Le travail du producteur magicien Trevor Horn (ABC, Tom Jones, Pet Shop Boys, Tina Turner) y est aussi pour beaucoup. Controversé, interdit de radio ou de clip, le groupe aligne malgré tout ici trois énormes hits mondiaux, "Two Tribes", "War" et "Relax".


 

"Le succès est la forme la plus raffinée du viol"

John Lennon

Albums précédents / Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]