Reading, Writing and Arithmetic
- The SUNDAYS - 1990  
| dream pop | alternative pop/rock |

Promis par la critique à un bel avenir qui n'arrivera jamais, les Sundays laisse tout de même dans l'histoire la trace de ce premier album très réussi qui grimpe à sa sortie à la 4ème place des ventes en Angleterre. Son successeur, "Blind", aura aussi un certain retentissement. Le groupe entrera ensuite dans une longue période de confidentialité : Harriet Wheeler, remarquable chanteuse, et David Gavurin, le guitariste, se marient, font un enfant... et visiblement se satisfont parfaitement d'une existence discrète loin de toute vie publique !




 

No Depression
- UNCLE TUPELO - 1990  
| alternative country | roots rock | alternative pop/rock |

Au moment où Nashville fait dans le lustre et la sophistication, Uncle Tupelo met un coup de pied dans la fourmillière en proposant une fusion entre la bonhomie originelle de la country et la hargne du punk rock. Les milieux underground américains adhèrent aussitôt, "No depression" devient un slogan (et le titre d'un magazine)... Un succès qui s'appuie - c'est tout nouveau à l'époque - sur un site web et le réseau internet.




 

Family Style
- The VAUGHAN BROTHERS - 1990  
| blues | blues rock |

L'idée d'un album commun trottait dans la tête des deux frangins Stevie Ray & Jimmie Vaughan depuis des années. Finalement le projet voit le jour en 1990. Les compositions sont éclectiques et vont du blues "Brothers", jazz "Hillbillies from outerspace", rockabilly "Hard to Be", funk "Telephone Song" et même soul "Tick Tock". L'album sort en septembre 1990, soit quelque semaines après l'accident d'hélicoptère tragique qui coûta la vie à Stevie Ray Vaughan. "Family Style" deviendra par la suite un véritable succès populaire.
Chroniqué par Pierre-André Bague



 

Leisure
- BLUR - 1991  
| britpop | indie rock | pop alternative | rock/pop rock |

Héritier de la pop anglaise (des Kinks au Bowie de Stardust), Blur, emmené par son leader Damon Albarn et son guitariste Graham Coxon, va s'imposer comme l'un des groupes majeurs de la décénie. Ce premier album, encore un peu frêle, pose cependant les bases d'une discographie qui va s'avérer brillante.




 

Don't Get Weird on Me Babe
- Lloyd COLE - 1991  
| college rock | pop alternative | rock alternatif |

Ce deuxième album solo de Lloyd Cole (installé à New York depuis la dissolution des Commotions en 88) est sans doute sa meilleure réalisation personnelle. La production, aux accents souvent majesteux, de Paul Buckmaster (Rolling Stones, Elton John) y est sans doute pour beaucoup. En 91, entre le monument "Nevermind" de Nirvanna et l'étrange "Loveless" de My Bloody Valentine, cet album conserve cependant un intérêt certain.




 

Peggy Suicide
- Julian COPE - 1991  
| lo-fi | dream pop | psychédélique | post punk | space rock | alternative pop/rock |

Après les Syd Barrett, Bowie ou Kevin Ayers, Julian Cope s'affirme comme l'un des grands originaux du Royaume Uni. Il se lance en solo après avoir dissous Teardrop Explodes. Son excentiricité le rend parfois inaccessible, mais il remet aussi parfois les pieds sur terre pour y déposer des perles d'un rare beauté, comme ce superbe double album qui frise le chef-d'oeuvre absolu.




 

Woodface
- CROWDED HOUSE - 1991  
| college rock | rock/pop rock | alternative pop/rock |

En 1989, Neil Finn et son frère Tim composent ensemble et envisagent de se produire sous le nom de Finn Brothers. Mais le matériel devient finalement celui du troisième album de Crowded House, alors que le groupe avait décidé de se séparer. Entre des mélodies rappelant celle des Beatles et des arrangements à la Stephen Stills, c'est un grand sommet de pop raffinée... Le projet Finn Brothers verra le jour plus tard, en 1994.




 

Cypress Hill
- CYPRESS HILL - 1991  
| rap alternatif |

Puisant ses influences "un peu partout" (rap, funk, rock...), Cypress Hill incarne la révolution du hip-hop américain avec d'autres groupes comme les Beastie Boys. Militant activement pour la légalisation de la marijuana, les latinos de L.A. créent avec ce premier album éponyme un genre qui fera école et dont ils resteront jusqu'à aujourd'hui les maîtres incontestés.
Chroniqué par Jérôme



 

Spartacus
- The FARM - 1991  
| club/dance | alternative pop/rock |

Avec un contenu dance-rock très à l'image de sa jaquette "produit de supermarché", The Farm décroche un succès d'une surprenante ampleur en 1991. Le groupe de Liverpool est largement inspiré par la scène de Manchester, les Happy Mondays notamment. "Groovy Train" et "All Together Now" sont les tubes, alors, d'un album propre et bien produit... on s'y laisse prendre, c'est vrai !




 

Nilda Fernandez
- Nilda FERNANDEZ - 1991  
| latin rock | rock/pop rock | soft rock |

Artiste et poète jusqu'au bout des ongles, Nilda Fernandez nourrit son art des rencontres et des voyages. Ce troubadour (il partira en tournée à la fin des années 90 en roulotte tirée par des chevaux !) franco-espagnol trouve le chemin des ondes en France avec "Madrid Madrid" en 1987. Ce premier album éponyme est un petit joyau de pop latine qui contient d'autres succès : "Mes yeux dans ton regard" et "Nos fiancailles".


 

"Les héros de la contre-culture, tels que Bob Dylan, Le Velvet Underground et Frank Zappa, constituaient nos modèles, nos repères, et surtout notre espoir. Ce sont eux qui nous ont permis de tenir dans les moments les plus noirs"

Vaclav Havel

Albums précédents / Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]