Absolutely Free
- Frank ZAPPA -  MOTHERS OF INVENTION - 1967  
| expérimental | jazz-rock | progressive rock | proto-punk | art rock |

Second album et seconde pièce maîtresse d'un oeuvre qui ne ressemble à rien de connu dans l'univers rock de l'époque, le bien-nommé "Absolutely Free" confirme une démarche intellectuelle foisonnante et forte. Zappa débusque la bêtise humaine jusque dans ses derniers retranchements. Musicalement, capable de tout, il saute d'un genre à l'autre avec une aisance déconcertante... Des titres déstructurés qui rendent l'ensemble d'un accès plutôt difficile.




 

David Ackles
- David ACKLES - 1968  
| rock/pop rock | songwriter |

David Ackles va tracer pendant quelques années une route discrète sans jamais rencontrer la réussite commerciale. Comparé parfois à Scott Walker, il est un artiste hors norme, à mi-chemin de Randy Newman ou Tim Buckley et de Jacques Brel. C'est un authentique songwriter et sa voix solide et grave est exemplaire. Ses albums (notamment "American Gothic") deviendront cultes pour beaucoup, mais bien après qu'il ait mis fin à sa carrière au milieu des années 70.




 

Journey to the Center of the Mind
- The AMBOY DUKES - 1968  
| hard rock | psychédélique | acid rock |

Son titre est évocateur, et cet album est un grand classique de l'acid rock... Mais il s'agit ici d'une production issue de l'enfer industriel de Détroit et la texture musicale est nettement plus heavy et métalique que celle de la majorité des groupes psychédéliques de l'époque. "Journey to the Center of the Mind" atteint la 20ème des classements US. The Amboy Dukes stagne un peu par la suite, mais Ted Nugent deviendra une véritable star dans les années 70.




 

Any Day Now
- Joan BAEZ - 1968  
| folk rock | songwriter |

Avec une superbe orchestration country folk rock, Joan Baez dédie cet album entièrement au répertoire de Bob Dylan. Son titre (Maintenant toujours) est équivoque, comme l'a forcément été la relation entre les deux artistes : lui, génie insaisissable et tourmenté... elle, limpide, unie et tansparente... Y a-t-il un sens caché dans le dessin de la jaquette, ces deux chanteurs en reflet ? Ce double album ne suffira de toute façon pas à tout expliquer ! Mais l'estime réciproque durera toujours.




 

Music From Big Pink
- The BAND - 1968  
| blues rock | country rock | folk rock | songwriter |

Après avoir accompagné Bob Dylan dans une tournée mondiale en 1965-1966, le Band se retire dans une maison peinte en rose ("Big Pink") en pleine campagne, et compose les morceaux qui formeront l'un des Album les plus attendus des année 60 : "Music from Big Pink" ! L'album se démarque de la production rock de l'epoque : pas un solo de guitare, des harmonies vocales totalement libres et débridées... le succès commercial n'est pas au rendez-vous...




 

Friends
- The BEACH BOYS - 1968  
| rock/pop rock | psychédélique | rock'n'roll | sunshine pop |

Un disque bucolique, étonnement apaisé... Brian Wilson se soigne, le reste du groupe (notamment Carl Wilson) prend une part plus importante.... Le Beach Boys s'amuse à vanter les mérites du farniente, ces moments où l'on est très occupé à ne rien faire du tout ("Busy Doin' Nothin'") !




 

White Album
- The BEATLES - 1968  
| rock/pop rock | psychédélique |

Un grand essentiel de l'histoire du rock, qui va marquer plusieurs générations de musiciens... Tandis que les Beatles travaillent et enregistrent un peu chacun de leur côté, ils livrent un ensemble étonnament cohérent, dans la plus grande diversité de styles. On a le sentiment d'une aisance incroyable, l'impression que tout ce qu'ils touchent devient de l'or... si ce n'est pas le génie, ça y ressemble beaucoup !




 

Truth
- Jeff BECK - 1968  
| blues rock | british blues | hard rock |

Après avoir quitté les Yardbirds en 1967, le fougueux guitariste Jeff Beck forme son propre groupe avec, notamment, Rod Stewart et Ron Wood (futur Rolling Stones). Cette association au sommet va donner quelques albums qui seront parmi les meilleurs du rock anglais de la fin des années soixante. "Truth", son style heurté, ses harmonies (et guitares) surprenantes, est une originalité brute dans le paysage musical de l'époque.




 

Cheap Thrills
- BIG BROTHER AND THE HOLDING COMPANY - 1968  
| blues rock | hard rock | psychédélique |

Janis Joplin est, en 1967, la bouleversante révélation du festival de Monterey. L'album à suivre, au sein du Big Brother, était donc attendu avec impatience. Et "Cheap Thrills" confime tous les espoirs, la déchirante (et déchirée) chanteuse s'y affirme comme une personnalité essentielle... un des albums phares de la décénie !




 

Child Is Father to the Man
- BLOOD SWEAT AND TEARS - 1968  
| jazz-rock | rock/pop rock | psychédélique |

Blood, Sweat and Tears est, avec Chicago, le groupe historique fondateur du jazz rock dans la seconde partie des années soixante. Autour de Al Kooper (qui quittera le groupe après ce premier album) de remarquables instrumentistes... Premier pas d'un genre qui va devenir tout à fait important.


 

"Il y a deux moyens d'oublier les tracas de la vie : la musique et les chats."

Albert Schweitzer

Albums précédents / Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]