Taj Mahal
- Taj MAHAL - 1968  
| blues rock |

Naissance d'un géant du blues moderne américain !... Taj Mahal est un proche de Ry Cooder, avec lequel il monte un groupe dès 1964. Pour son premier album solo, il opte pour un blues pur et proche de la tradition en reprenant surtout des standards... Une fameuse version de "Statesboro Blues" qui donna sans doute quelques idées à Duane Allman !




 

The Natch'l Blues
- Taj MAHAL - 1968  
| blues rock |

Une jaquette célèbre pour un grand classique du blues... Taj Mahal réalise ici l'album parfait dans son genre. Un peu paradoxal, il se rapproche, plus que jamais peut-être, des sources "delta blues" (la musique du sud du fleuve Mississipi) en mêlant les guitares acoustiques aux instruments électriques. Et, d'un autre côté, il trouve un complice de marque en invitant Al Kooper à tenir les parties de claviers.




 

Up the Junction
- MANFRED MANN - 1968  
| jazz-rock | rock/pop rock |

Avec cette très grande bande originale de film, Manfred Mann confirme une orientation vers la musique progressive et le jazz, orientation qui va s'amplifier encore avec l'expérience "Chapter Three" (avec des changements de musiciens, Chapter III deviendra alors quasiment le nouveau nom du groupe). La chanson titre de cet album est parfois considérée comme le "Good Vibrations" britanique... carrément !




 

Blues From Laurel Canyon
- John MAYALL - 1968  
| blues rock | british blues | progressive rock |

Mayall se laisse tenter par l'esprit d'expérimentation sonore de l'époque. Il ne s'éloigne pas du blues pourtant (même si les puristes le lui reprocheront). Mike Taylor (futur Rolling Stones) tient désormais la guitare. Tout cela donne un album original et très réussi, l'un des meilleurs de la première période des Blues Breakers.




 

Expressway to Your Skull
- Buddy MILES -  BUDDY MILES EXPRESS - 1968  
| blues rock | funk | hard rock | psychédélique | acid rock |

Célèbre pour ses collaborations avec Mike Bloomfield (Electric Flag), Jimi Hendrix (The Band of Gypsy) ou Santana (dont il sera le chanteur officiel à la fin des années 80), Buddy Miles a aussi à son actif une volée d'albums solos de grande qualité. "Expressway to Your Skull" esquisse la formule psyché-funk qui trouvera son plein aboutissement deux ans plus tard dans le célèbre "Them Changes".




 

Begin
- The MILLENNIUM - 1968  
| baroque pop | psychédélique | sunshine pop |

L'album le plus coûteux chez Colombia à l'époque ! Curt Boettcher, architecte historique du son sunshine pop, réunit la fine fleur des musiciens et chanteurs et part à la conquête d'inaccessibles sommets harmoniques. Le projet est du même ordre que Sagittarius (auquel Boettcher participe). On peut trouver le résultat moins féérique que le fameux "Present Tense", mais la qualité de production est impressionnante, à faire mourir de jalousie un Brian Wilson !




 

Children of the Future
- Steve MILLER BAND - 1968  
| blues rock | rock/pop rock | psychédélique |

Le guitariste Steve Miller est un solide artiste à la carrière tranquille mais durable. A l'instar d'un John Mayall en Angleterre, son groupe va accueillir au fil des ans la fine fleur des musiciens du nouveau continent. Pour ce premier album, il s'invente avec une belle réussite artisan d'une fusion blues expérimentale.




 

Black Monk Time
- The MONKS - 1968  
| garage rock |

Les garage band des années 60 préfigurent évidemment le punk rock de la décénie suivante. Particulièrement nihilistes, les Monks (moines) ont d'autres singularités : ces cinq GI's américains, basés en Allemagne, décident d'y rester après leur démobilisation. En accord avec leur nom, ils se produisent avec la robe de bure et la tonsure monastique. Ils disparaissent après leur premier album... mais à la suite de sa ré-édition à la fin des années 90, ils reprendront la soutane et la route avec succès !




 

Astral Weeks
- Van MORRISON - 1968  
| folk rock | jazz-rock | rock/pop rock | soft rock |

A la façon d'un Dylan, d'un Lennon ou d'un Lou Reed, le leader des Them est une éminence incontournable du rock. Immensément respecté, il va tracer un parcours loin de toute médiatisation. Artiste profond, parfois difficile... Il livre avec "Astral Weeks" un essentiel des années 60, un album tranquille considéré comme l'un des plus importants de toute l'histoire du rock.




 

Living with the Animals
- MOTHER EARTH - 1968  
| blues rock | folk rock | rhythm'n'blues |

Mother Earth, avec la chanteuse Tracy Nelson, fait partie des leaders de la contre-culture californienne de l'époque. C'est avant tout un groupe phare à ce niveau (un 2ème album au titre évocateur : "Revolution" !). Musicalement, on trouve ici une assez large palette de genres, du blues au folk, en passant par la soul (reprises des Neville ou Allan Toussaint).


 

"Le vieux gag sur le fric, le pouvoir et la gloire... les Beatles avaient tout cela, et ils ont réalisé qu'ils n'avaient rien du tout"

John Lennon

Albums précédents / Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]