John Wesley Harding
- Bob DYLAN - 1967  
| country rock | folk rock | songwriter |

Terrassé par un accident de moto, brisé physiquement comme moralement, Dylan est tenu à l'écart de toute activité musicale pendant plusieurs mois. Il se recueille, se retrouve, dans les allées de son ranch. Les albums, à la tonalité très folk, qui suivent le présentent apaisé. Ce ne sont plus en tous cas ceux d'un leader moral, un rôle qu'il refuse désormais d'assumer.




 

Friday on My Mind
- The EASYBEATS - 1967  
| pop | rock/pop rock |

Considérés comme les Beatles australiens, les Easybeats concurencent ces derniers, ou les Hollies, avec un beau succès sur la terrain de la pop dès 1965. Friday on My Mind, leur sommet, est cependant très largement distancé techniquement par le Sgt. Peppers de la même époque. L'un des leaders du groupe, George Young, n'est autre que le frère aîné de Malcolm et Angus Young du futur AC/DC.




 

I Had Too Much to Dream (Last Night)
- The ELECTRIC PRUNES - 1967  
| garage rock | psychédélique |

Dans la production garage et psychédélique californienne, ce premier album des Electric Prunes reste mémorable. Il marque en tous cas la décénie suivante jusqu'aux punks qu'ils anticipaient assez largement. "I Had Too Much To Dream" est l'un hit de l'année aux USA, aussitôt suivi de "Get Me To The World On Time"... Erratique, le groupe disparaîtra en 1970 alors qu'il ne lui reste plus aucun de ses membres originaux.




 

Equals Explosion - Unqualled Equals
- The EQUALS - 1967  
| pop | psychédélique |

Premier groupe multi-racial anglais, influencé par le ska, The Equals marque les années 60 avec une grosse série de singles et de hits dont le plus fameux demeure le très célèbre "Baby Come Back". Cette ré-édition de 1996 rassemble leurs deux premiers albums aujourd'hui introuvables. Le leader chanteur guyanais Eddy Grant réapparaîtra en solo et dans les classements avec de très bons albums à fin des années 70 et dans les années 80.




 

Reach Out
- The FOUR TOPS - 1967  
| rock/pop rock | soul |

L'un des meilleurs albums du groupe, avec les succès de "Reach Out" ou "Bernadette"... A cette époque, la reprise des chansons des Four Tops fait, en France, les belles heures du répertoire d'un certain Claude François ! ("It's The Same Old Song", "Reach Out"...)




 

Kites are Fun
- The FREE DESIGN - 1967  
| pop | baroque pop | sunshine pop |

Bien sûr à l'époque le disque s'est planté. Malgré la douce éxubérance des couleurs de la pochette, malgré l'adéquation avec l'air ambiant les gens ont zappé "Kites are fun" des Free Design. Pourtant on avait affaire là à une sorte de produit idéal, à la foi délicat et étincelant, insouciant et profondément plombé. Les Free Design, une sorte de Mamas and Papas East Coast qui aurait troqué sa "Sunshine Pop" pour une option dark et surréaliste.
Chroniqué par Fred Weber



 

Grateful Dead
- The GRATEFUL DEAD - 1967  
| folk rock | psychédélique |

Le premier album du "Dead", qui va devenir un groupe majeur de la scène californienne, est essentiellement constitué de reprises. Il apparait aujourd'hui plus comme un collector... Pourtant tout le talent du groupe y est déjà visible, le feeling, l'incomparable touché de guitare de Jerry Garcia et la formidable bande de musiciens.




 

Alice's Restaurant
- Arlo GUTHRIE - 1967  
| folk rock |

A l'instar de son père, Arlo Guthrie entamme très tôt une carrière de folk-singer engagé. "Alice's Restaurant" deviendra en 69 un film (d'Arthur Peen) où Arlo tiendra son propre rôle : instantané et document cocasse sur les aléas et mésaventures de la vie hippie... Pour retrouver l'esprit de l'époque : à connaître impérativement !




 

I Can Tell
- John HAMMOND, Jr. - 1967  
| blues | blues rock |

Très proche du blues originel et génial interprète des grands maîtres du genre (Willie Dixon, Elmore James, Howlin' Wolf, John Lee Hooker...), John Hammond va dérouler une très longue et belle carrière. Pour ce fameux "I Can Tell" il s'adjoint les services de deux éminences du rock, Bill Wyman le batteur des Stones et Robbie Robertson du Band.




 

Tim Hardin 2
- Tim HARDIN - 1967  
| folk rock |

Le talent de Tim Hardin éclate sur chacun de ses albums. Chaque chanson est une nouvelle trouvaille... Malheureusement, miné par des problèmes d'alcool et de drogue, il ne connaîtra jamais vraiment la consécration. Il mettra un terme à sa carrière en 73 et disparaîtra des suites d'une overdose en 1980.


 

"Lennon était un putain de saint, mais semblait pouvoir être également un criminel, ce qui me plaît beaucoup"

Dave Grohl
(Foo Fighters)

Albums précédents / Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]