Année 1975

actuellement sur le site : 57 albums

Chercher plus d'informations sur le web :

Google  

Sélection par années - RETOUR

 
Toys in the Attic
- AEROSMITH - 1975
 
| hard rock | heavy metal | arena rock |

Formé autour du chanteur Steven Tyler et des guitaristes Joe Perry et Brad Whitford, le groupe qui assure à cette époque des premières parties de Mott The Hoople et Blue Oster Cult va devenir une institution du hard rock américain et l'un des groupes les plus populaires des années 70. "Toys in the Attic" est tout simplement excellent, avec notamment l'inusable riff de "Walk This Way" !



 
Welcome to My Nightmare
- ALICE COOPER - 1975
 
| hard rock | heavy metal |

Album du grand changement : Alice Cooper devient Alice Cooper. Euh... bon, on recommence : Alice Cooper (le groupe) devient Alice Cooper (l'artiste solo) !... Le split de son band n'affecte en rien le chanteur qui signe ici le dernier grand album de sa première période héroïque... et il retrouve Bob Erzin pour la production.



 
Blow By Blow
- Jeff BECK - 1975
 
| fusion | jazz-rock |

Etonnant disque de Jeff Beck, l'un des inventeurs, au sein des yardbirds, de la guitare rock... Etonnant, parce que produit par George Martin (le "5ème Beatles"). Etonnant parce que Beck flirte ici avec le jazz façon John McLauglin. Les musiciens qui l'accompagnent sont vraiment très bons. L'album est entièrement instrumental... étonnant... et magnifique !



 
Main Course
- The BEE GEES - 1975
 
| disco | rock/pop rock | soft rock |

Depuis le milieu des années soixante les frères Gibb ont déjà aligné des dizaines de tubes. Mais dans la volumineuse discographie des Bee Gees, cet album est généralement considéré comme un "must", avec un net retour au sources rhythm'n'blues... On est juste avant la vague disco dont ils vont être l'un des principaux acteurs.



 
Suicide Sal
- Maggie BELL - 1975
 
| blues rock |

Maggie Bell entame une carrière solo après la séparation de Stone the Crows. Elle enregistre "Suicide Sal" dans la continuité d'un premier album salué par la critique. Mais celle qui est certainement alors la plus grande chanteuse de soul-blues en Angleterre ne parviendra pas plus à s'imposer qu'avec son groupe d'origine (malgré le soutien de Jimmy Page qui vient ici tenir quelques parties de guitare), la faute à une époque peut-être : l'orage punk approche, the times they are a-changin´... again !



 
Slow Dazzle
- John CALE - 1975
 
| rock/pop rock | progressive rock | proto-punk |

Troisième grand album en trois ans : John Cale est très prolifique au début de cette décénie. Il y fait peut-être plus que jamais figure de légataire officiel du Velvet. A noter pour la petite histoire, une version plutôt surprenante, très actualisée et parfaitement négociée du "Heartbreak Hotel" d'Elvis Presley.



 
Helen of Troy
- John CALE - 1975
 
| rock/pop rock | progressive rock | proto-punk |

Avant de passer à autre chose, John Cale enfonce définitivement le clou. Les habitués qui l'accompagnent semblent désormais former une véritable groupe. Il s'y ajoute ici Phil Collins. Cale, éternel errant en déséquilibre constant, va poursuivre sa route de manière plus confidentielle. Il sera, en cette même année, le premier producteur de Patty Smith et plus tard de Police.



 
Chicago VIII
- CHICAGO TRANSIT AUTHORITY - 1975
 
| rock/pop rock |

Chicago s'éloigne un peu du jazz rock des débuts pour un son pop et proche des tubes commerciaux à venir. Le groupe fait toujours preuve d'un fabuleux sens de la construction d'une chanson avec des perles comme "Never been in love before", "Old days" ou un "Till we meet again" désarmant de dépouillement et de simplicité. A noter l'importance toute particulière prise ici par le guitariste Terry Kath qui va malheureusement disparaître peu de temps après.



 
Wind on the Water
- David CROSBY - Graham NASH - 1975
 
| country rock | folk rock | rock/pop rock | songwriter |

L'amitié et la collaboration entre David Crosby et Graham Nash vont demeurer constantes dans le courant des années 70 et bien au delà... Ils signent en commun ce nouvel album de grande qualité. Carole King, Jackson Browne et James Taylor y apportent leur concours. Le fameux enchaînement "To The Last Whale: Critical Mass/Wind On The Water" est à lui seul une véritable pièce d'anthologie.



 
Go girl crazy!
- The DICTATORS - 1975
 
| hard rock | proto-punk |

Dans le sillage des MC5 et Stooges, ce précurseur du punk-rock et du metal, originaire de New York, n'a pas du tout connu le succès qu'il aurait mérité... peut-être parce qu'il ne se prenait pas au sérieux ?! Leur production discographique est pourtant tout à fait remarquable.



 
Down By The Jetty
- DR. FEELGOOD - 1975
 
| blues rock | hard rock | pub rock |

Impressionnante machine à blues rock, Dr. Feelgood est une institution à la durée de vie étonnante (mais les membres d'origine ne sont plus là aujourd'hui !). Même si le groupe se distingue surtout par ses prestations en concerts, ses disques sont également très bons, notamment ceux de la première période.



 
Blood on the Tracks
- Bob DYLAN - 1975
 
| folk rock | songwriter |

Essentiellement acoustique, cet album est généralement considéré comme l’un des sommets de la carrière de l’artiste. Album intimiste, pur et simple dans les textes comme dans les arrangements musicaux, il marque en tous cas un retour au tout premier plan de cette légende des années soixante.



 
The Basement Tapes
- Bob DYLAN - The BAND - 1975
 
| country rock | folk rock | songwriter |

Tout commence en juillet 66. Dylan est victime d'un accident de moto, et le Band se retire avec lui dans une maison en pleine campagne. Cette période incroyablement fertile sera marquée par le disque pirate le plus mythique de l'histoire du Rock : The Basement Tapes. Sorti seulement en 1975, ce double album mélange du Blues, du Folk, de la Country et du Rock...



 
One of These Nights
- EAGLES - 1975
 
| country rock | rock/pop rock | soft rock |

Album de la consécration internationale, "One of These Nights", compte trois hits "Lyin' Eyes", "Take it to the Limit" et la chanson-titre. Joe Walsh, fameux guitariste de James Gang, participe à l'enregistrement... il rejoindra officiellement le groupe à la fin de l'année.



 
That's the Way of the World
- EARTH WIND AND FIRE - 1975
 
| disco | funk | smooth soul | soul | urban |

Parti de la soul et du funk, Earth Wind And Fire va flirter avec de très nombreux styles : jazz, gospel, blues psychédélique, pop-rock, musique africaine et musique urbaine, disco... Cet album occupe une place médiane au coeur de tous ces courants, s'il n'en fallait qu'un seul pour appréhender la carrière du groupe ce serait donc celui-ci. Cette bande originale du film du même nom est par ailleurs l'une de leurs plus grosses ventes.



 
Gratitude
- EARTH WIND AND FIRE - 1975
 
| disco | funk | smooth soul | soul | urban |

Tandis qu'Earth Wind And Fire donne sur scène un incroyable show souvent clownesque et fortement théâtralisé, il manquait encore étonnement à la discographie du groupe un grand album live... Cette carence est réparée avec les 66 mn de ce très bon Gratitude !



 
Rising Sun
- Yvonne ELLIMAN - 1975
 
| soft rock |

Yvonne Elliman se fait connaître en incarnant Marie-Madeleine dans la comédie musicale Jésus-Christ Superstar. Elle se lasse vite de l'ambiance de Broadway et des producteurs verreux, tente de trouver son propre chemin avec l'aide de Pete Townshend puis d'Eric Clapton qui l'invite sur son album "461 Ocean Boulevard". Les Bee Gees écrivent pour elle et Steve Cropper produit "Rising Sun"...



 
Another green world
- Brian ENO - 1975
 
| ambient | expérimental | électronique | progressive rock |

La carrière solo de Brian Eno, l'ex monsieur synthé de Roxy Music, est des plus intéressantes ! Inventeur du style "ambient" qu'il n'aura de cesse de faire évoluer (cf. "Music for airports"), il enregistre également des albums chantés d'une très grande originalité, tel cet "Another green world" d'une qualité tout à fait exceptionnelle. A noter ici la complicité de son ami Robert Fripp (King Crimson) à la guitare.



 
Shake Some Action
- The FLAMIN' GROOVIES - 1975
 
| power pop | proto-punk | rock'n'roll |

Si ce groupe californien n'a pas véritablement laissé une trace impérissable c'est peut-être par un certain manque de personnalité, on pense en effet irrésistiblement ici aux Byrds ou aux Beatles. Il n'empêche que cet album est l'une de leurs plus belles réussites.



 
Fleetwood Mac
- FLEETWOOD MAC - 1975
 
| rock/pop rock | soft rock |

Peter Green est parti depuis 1970... suit un certain passage à vide et de nombreux changements de personnel. En 75, Lindsey Buckingham (guitare, chant) et Stevie Nicks (chant) rejoignent le groupe qui publie cet album éponyme, comme s'il s'agissait d'un premier ! Mais c'est effectivement un nouveau Fleetwood Mac qui apparaît : les hits pop-rock californiens ont remplacé le blues-rock de la première époque.



 
John Fogerty
- John FOGERTY - 1975
 
| country rock | roots rock |

La fin de Creedence signe pour John Fogerty le début de tracas infinis. Il se brouille, en effet, avec ses anciens producteurs et va endurer pendant des années d'interminables procès (il sera entre autre accusé de plagier son ancien groupe : se plagier soi-même, il faut le faire !!!). Il se remet à composer pour cet excellent album éponyme au style très proche des anciens Creedence.



 
Myopia
- Tom FOGERTY - 1975
 
| country rock | folk rock |

Ecrasé par le talent et la forte personnalité de son jeune frère, Tom Fogerty quitte Creedence en 1971. Il entame une honnête carrière solo, où il ne se montrera pourtant jamais aussi brillant que John. Jerry Garcia jouera sur plusieurs de ses albums, ainsi que Stu Cook et Doug Clifford, la section rythmique de Creedence, que l'on retrouve ici.



 
Voyage of the Acolyte
- Steve HACKETT - 1975
 
| progressive rock | art rock |

Au moment où Peter Gabriel quitte le groupe, Steve Hackett, lui, est toujours le guitariste de Genesis (il partira à son tour en 77), mais il enregistre un premier album solo considéré comme l'un des plus brillants du rock progressif de l'époque. Phil Collins et Mike Rutherford participent à l'enregistrement... Un splendide album, essentiellement instrumental, souvent acoustique, qui ressemble au final plus à un Yes qu'à un Genesis.



 
Piece of the Sky
- Emmylou HARRIS - 1975
 
| country rock | folk rock |

La très jolie Emmylou Harris s'inscrit au début des années 70 dans la tradition des grandes chanteuses américaines (Judy Collins, Carole King...). Elle a pour mentor, au début de sa carrière, Gram Parsons et va devenir au fil des décénies, avec sa voix cristaline, l'incontournable spécialiste du répertoire country-folk-rock.



 
Red Octopus
- JEFFERSON STARSHIP - 1975
 
| hard rock | rock/pop rock | arena rock |

En 1973 le mythique Jefferson Airplane, symbole californien du rock politisé, est en sérieuse perte de vitesse. Paul Kantner et sa compagne Grace Slick enregistrent l'année suivante un premier album où "Starship" remplace "Airplane". Marty Balin et Papa John Creach rejoignent à leur tour la nouvelle formation. Le groupe, capitalisant en partie la gloire passée, va dès lors devenir l'une des plus grosses attractions américaines des années 70.



 
Captain Fantastic and the Brown Dirt Cowboy
- Elton JOHN - 1975
 
| rock/pop rock | soft rock |

La pop versatile d'Elton John continue de faire les belles heures de l'industrie discographique (il pèse alors à lui seul 2% du marché mondial !... au final il vendra plus de 200 millions d'albums !). Captain Fantastic est le dernier grand sommet de la période qui fit sa gloire. Sans aucun hit (hormis "Lucy in the sky" des Beatles !), l'album est numéro 1 aux USA dès sa parution !



 
Et Gary Cooper s'éloigna dans le désert...
- Alain KAN - 1975
 
| glam rock | proto-punk |

Inclassable, hors circuits, censuré, Alain Kan est tout simplement le plus génial et le plus illustre inconnu du rock français. Premiers 45 trs dès 1963, il disparaît mystérieusement en 1990 à l'entrée d'une bouche de métro... Entre temps, 4 albums incroyablement riches et diversifiés, réalisés avec la complicité de Laurent Thibault, ex-bassiste de Magma. Celui-ci est enregistré en une semaine au studio d'Hérouville, avec un financement de Gérard Manset. Frais et abouti... A (re)découvrir impérativement !!!



 
Really Rosie
- CAROLE KING - 1975
 
| rock/pop rock | soft rock |

En écrivant la bande originale du film TV pour enfants "Really Rosie" Carole King réalise non seulement une oeuvre intelligente et fine pour le jeune public mais aussi un ensemble tout à fait susceptible de captiver l'attention des adultes. Une véritable comédie musicale, magnifiquement orchestrée et interprétée.



 
Dressed to Kill
- KISS - 1975
 
| hard rock | heavy metal | pop metal | arena rock |

Kiss devient, dès 1975 l'un des plus fameuses attractions de la scène rock américaine. Des guitares bien lourdes des mélodies simples et accrocheuses, la formule fonctionne à plein régime... "Rock and Roll All Night" devient un hymne !



 
Alive!
- KISS - 1975
 
| hard rock | heavy metal | arena rock |

Alive (qui deviendra plus tard "vol. I", puisque tous les disques public porteront le même nom !) est un immense moment, à classer sans hésitation parmi les meilleurs live de l'histoire ! A l'époque le disque squatte les classements pendant pas moins de 110 semaines !



 
Radio Activity
- KRAFTWERK - 1975
 
| électronique |

Les sources de Kraftwerk sont diversifiées, des premiers Pink Floyd à Stockhausen. Livrant un album concept, le groupe choisit ici pour thème les ondes radio... des instrumentaux, des morceaux chantés, de la finesse et de l'humour, "Radio Activity" est une oeuvre ambitieuse et réussie. Bien évidemment, quelques décénies plus tard les sons de synthé apparaissent comme très datés !



 
Physical Graffiti
- LED ZEPPELIN - 1975
 
| blues rock | british blues | british metal | hard rock | heavy metal |

Led Zeppelin se fait pardonner deux années de silence en sortant en 1975 un magnifique double album, un peu écrasé par la succès monstrueux de "Kashmir" qui scelle le rapprochement avec la musique orientale. Le synthétiseur est utilisé plus qu'à l'accoutumée, et c'est l'occasion de souligner la place importante de John Paul Jones, aux claviers, souvent discret sur les autres disques.



 
Nils Lofgren
- Nils LOFGREN - 1975
 
| rock/pop rock | roots rock |

En 1975, Nils Lofgren n'est pas une star, et il ne le deviendra jamais. Pourtant ce multi-instrumentiste de génie avait fait l'admiration de Neil Young qui l'avait invité à rejoindre Crazy Horse. Il fit aussi partie de la liste des pressentis au remplacement de Mick Taylor chez les Stones... Sa destinée personnelle sera donc plus discrète, mais émaillée d'albums solos remarquables, dont cet éponyme est un grand sommet. En 84, Lofgren rejoindra l'E Street Band de Bruce Springsteen.



 
Nuthin' Fancy
- LYNYRD SKYNYRD - 1975
 
| blues rock | boogie rock | hard rock | arena rock | southern rock |

Après le succès de leurs deux premiers albums, "Nuthin' Fancy" continue d'asseoir Lynyrd Skynyrd comme la référence ultime en matière de blues rock "southern". "Saturday Night Special" (qui montre le point de vue du groupe sur le sujet du port d'arme) sera le dernier gros tube composé par Ed King (à qui l'on doit le riff de "Sweet Home Alabama") qui quittera le groupe pour de graves problèmes de santé...
Chroniqué par Pierre-André Bague


 
Manset (Y'a une route)
- Gerard MANSET - 1975
 
| rock/pop rock | songwriter |

Le monde rock connaissait Gérard Manset depuis "Animal on est mal" en 68, le grand public le découvre avec "Il voyage en solitaire". Ce n'est pas totalement fortuit, "Y'a une route" est un album d'accès facile. Manset, familier des climats étranges et torturés, se fait ici presque apaisant. Le ton est souvent nostalgique... les textes conservant toutefois un brin conséquent du suréalisme coutumier de l'artiste.



 
Marriott
- Steve MARRIOTT - 1975
 
| blues rock | hard rock |

Très injustement méconnu, Steve Marriott est l'un des artistes déterminant du rock anglais des années 60/70. Il fonde successivement les Small Faces puis Humble Pie. Fasciné par la soul et le blues, il évolue vers un hard rock lourd dont l'efficacité est comparable à ce qu'AC/DC produira peu de temps après. Ce premier album solo est un festival de belles guitares, de rythme et de funk qui portent à merveille la fantastique voix de celui auquel Jimmy Page avait d'abord songé au moment de choisir un chanteur pour Led Zeppelin.



 
Fire on the Bayou
- The METERS - 1975
 
| funk | rhythm'n'blues | soul |

Les Meters au sommet de leur art ! Ces redoutables instrumentistes constituent aussi alors l'une des plus fabuleuses machines de scène. Ils sont régulièrement, à l'époque, en tournée avec les Rolling Stones. A l'instar de beaucoup d'artistes soul, ils ne font pas de la musique : ils sont la musique !



 
Warner Brothers Presents...Montrose
- MONTROSE - 1975
 
| hard rock |

Malgré d'évidentes qualités et le fantastique jeu de guitare de Ronnie Montrose, le groupe ne va connaître qu'un succès commercial mitigé. Cet album rassemble les derniers grands moments. Les disques suivants seront décevants. Montrose se sépare en 77, mais laisse une marque durable et une influence certaine sur les successeurs (Van Halen par exemple).



 
Hair of the Dog
- NAZARETH - 1975
 
| hard rock |

Le groupe Nazareth construit très progressivement sa réputation mais s'assure finalement avec "Hair of the Dog", son meileur album, une audience très conséquente. Sans véritablement apporter une contribution essentielle à l'histoire, le groupe écossais fait cependant incontestablement partie des incontournables du hard rock des années 70



 
Tales of Mystery and Imagination
- ALAN PARSONS PROJECT - 1975
 
| progressive rock |

Alan Parsons est, à l'origine, ingénieur du son. Il a travaillé sur l'"Abbey Road" des Beatles et surtout sur "Dark Side Of The Moon" de Pink Floyd, album de référence audio pendant des années ! Il fait ensuite de la production. Quand il se lance sous son propre nom, c'est avec des albums conceptuels (ici Edgar Poe)... une musique rock progressive très accessible, qui fait recette aussitôt.



 
The At The Sound of the Bell
- PAVLOV'S DOG - 1975
 
| progressive rock | art rock |

Le second album de Pavlov's Dog poursuit dans la veine mélodique du premier. Il est plus soft, perdant peut-être en spontanéïté et en énergie ce qu'il gagne en qualité de production. Les sept musiciens du groupe sont ici accompagnés par quelques pointures de renom : le batteur Bill Bruford (Yes, King Crimson), Andy McKay (Roxy Music) et le saxophoniste de jazz Michael Brecker.



 
Wish You Were Here
- PINK FLOYD - 1975
 
| progressive rock |

Après l'énorme succès commercial du précédent disque, Pink Floyd ne se contente pas d'encaisser les royalties. Le groupe enregistre deux ans après un nouveau sommet absolu ! "Wish You Were Here" est dédié à Syd Barrett, son membre fondateur et premier leader.



 
A Night at the Opera
- QUEEN - 1975
 
| glam rock | hard rock | rock/pop rock | progressive rock |

Queen, qui va devenir un des groupe majeurs des années 80, propose avec ce premier grand-oeuvre un rock (hard rock parfois) symphonique étonnament apparenté, sur certaines chansons, à la comédie musicale américaine ("Seaside rendez-vous", "Good company")... La voix puissante et multi-timbrale de Freddie Mercury fait déjà merveille et le tout est magnifiquement produit. Un grand disque !



 
Quiet Storm
- Smokey ROBINSON - 1975
 
| quiet storm | soul |

Smokey Robinson, sans les Miracles depuis 1972, propose ici l'un des plus hauts sommets "Motown" des années 70 (pourtant très riche avec Stevie Wonder ou le "What's going on" de Marvin Gaye !)... Un album splendide qui comprend notamment le magnifique "Love Letters".



 
Siren
- ROXY MUSIC - 1975
 
| glam rock | rock/pop rock | progressive rock | proto-punk |

Après Amanda Lear pour "For Your Pleasure", c'est au tour de Jerry Hall (la future Mme Jagger) d'orner la jaquette, posant en sirène ! Sur le plan musical, Bryan Ferry partage ici plus que jamais l'écriture des titres, avec Phil Manzanera (guitare) et Andy MacKay (sax) notamment... Roxy Music connaît un début de succès aux Etats Unis, où le groupe ne s'imposera jamais pourtant vraiment.



 
Rufus Featuring Chaka Khan
- RUFUS and Chaka KHAN - 1975
 
| funk | soul |

Après un tube écrit pour elle par Stevie Wonder ("Tell Me Something Good", album "Rags to Rufus" de 74), Chaka Khan s'impose comme la nouvelle diva de la soul et du funk. Sa notoriété dépasse largement son groupe d'origine, et Rufus devient à partir de cet album "Rufus & Chaka Khan"... L'une des réussites commerciales funk les plus importantes de l'époque, jusqu'à la séparation du groupe en 1983.



 
Lotus
- Carlos SANTANA - 1975
 
| blues rock | hard rock | latin rock |

Un live (triple album vinyl à l'origine)... sans doute le meilleur live du meilleur Santana ! On y retrouve ce qui sont déjà ses standards "Oye Como Va" ou "Black Magic Woman", mais aussi de longs instrumentaux qui prennent sur scène toute leur dimension.



 
Timewind
- Klaus SCHULZE - 1975
 
| électronique | progressive rock |

Klaus Schulze a été le premier batteur de Tangerine Dream avant d'entamer une longue carrière solo. Grand spécialiste de la musique planante et initiateur de la musique électronique (voire de l'ambient)... Timewind est, au milieu des années 70, l'album de la reconnaissance internationale.



 
In Transe
- The SCORPIONS - 1975
 
| hard rock | heavy metal |

A la suite de Led Zeppelin, et peut-être plus encore de Deep Purple, les Scorpions vont s'affirmer comme une valeur sûre du hard rock. Cet excellent album de la première période est au format de ceux à venir : talentueux numéro de funambule entre rock hyper puissant et slows déchirants.



 
Beautiful Loser
- Bob SEGER - 1975
 
| hard rock | rock/pop rock | rock'n'roll |

A partir de 75, Bob Seger devient une référence en matière de hard-pop mélodique et chaleureux. Sa puissante voix rocailleuse est désormais bien connue. Ses albums alternent balades et rock fièvreux, comme le très rock'n'roll "Katmandu" ou le "Nutbush City Limits" de Tina Turner.



 
Horses
- Patti SMITH - 1975
 
| proto-punk |

Avec ce premier album, Patti Smith écrit directement un morceau de la légende. Un succès foudroyant à l'époque, et le personnage devient d'emblée l'une des figures emblématiques du rock. L'album, produit par John Cale (Velvet), s'ouvre avec une reprise du mythique "Gloria" (Them), et le bonus du CD inclus le live enflammé "My Generation" (Who) qui donne une idée de ses prestations scéniques d'alors.



 
Born To Run
- Bruce SPRINGSTEEN - 1975
 
| rock/pop rock |

Ce troisième album a bénéficié d'un gros budget et d'une super production. C'est la consécration d'un début de carrière tout à fait brillant. Springsteen s'y fait avec finesse l'écho des grands mythes américains, de leurs ambiguités... A l'instar d'un U2 à venir, l'intégrité du personnage va se révéler sans faille.



 
Atlantic Crossing
- Rod STEWART - 1975
 
| hard rock | rock/pop rock | rock'n'roll | soft rock |

Atlantic Crossing est effectivement l'album qui marque le déplacement de Rod Stewart (ex-futur footballeur prometteur des banlieues londoniennes) vers le Nouveau Monde. Il s'agit d'une migration physique, mais surtout artistique. Il opte pour une formule plus soul avec l'appui des musiciens du célèbre studio Muscle Shoals et du producteur Tom Dowd. "Sailing" est l'un des plus incontournables hits de sa carrière.



 
I Can Help
- Billy SWAN - 1975
 
| country rock | rock/pop rock | rockabilly | rock'n'roll |

Lassé par les surenchères du prog. rock, une grande partie du public rock revient au début des années 70 à des formes musicales plus simples. C'est le retour du rock'n'roll, la grande époque du pub rock. Billy Swan se taille dans ce contexte une beau succès avec cet album et sa chanson-titre au nappage d'orgue caractéristique (single de 1974). Le reste de sa carrière sera surtout consacré à la scène ou aux collaborations avec son ami Kris Kristofferson.



 
Ricochet
- TANGERINE DREAM - 1975
 
| électronique | progressive rock |

Dans les années 70 Pink Floyd n'avait pas, loin s'en faut, le monopole de la musique planante. Tangerine Dream, groupe allemand, est l'un des plus fameux tenants de la musique électro-acoustique, un style dont ils ont été l'un des initiateurs et qu'il ont fait évoluer au fil d'une soixante d'albums et de plus de 30 ans de carrière. "Ricochet" est un live d'anthologie.



 
Tonight's the Night
- Neil YOUNG - 1975
 
| country rock | folk rock | songwriter |

Ecrit et enregistré en 1973, dans la souffrance, "Tonight's the Night" est l'un des grands Neil Young. Le chanteur vient de perdre successivement deux amis par overdose d'héroine, dont Danny Whitten, guitariste de Crazy Horse, auquel est dédié l'album (et que l'on entend chanter sur "Come on Baby Let's Go Downtown")... Un Neil Young à la grandeur sombre, qui retrouve ici Nils Lofgren (piano, guitare) qui avait collaboré à "After the Gold Rush".



 
Zuma
- Neil YOUNG - CRAZY HORSE - 1975
 
| country rock | folk rock | hard rock | songwriter |

Neil Young, sorti de sa période sombre, se fait plus accessible. C'est même presque une renaissance. Et "Zuma" est généralement considéré comme l'autre chef-d'oeuvre à posséder, avec "Harvest". Mais à la différence de ce dernier, il revient à l'électricité (façon "Cinnamon Girl"). Cerise sur le gâteau, Neil retrouve Crosby Stills & Nash au complet ("Through My Sails")... Si Neil Young est bien le père du grunge, c'est certainement dans un album comme "Zuma" qu'il faut en chercher l'origine.



 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]