- GENESIS -

actuellement sur le site : 5 albums

Chercher plus d'informations sur le web :

Google  

Sélection par artistes - RETOUR

 
Foxtrot
- GENESIS - 1972
 
| progressive rock | art rock |

Au début des années soixante dix l'influence de Genesis est considérable. Cela ne tient pas seulement à la theâtralisation magistrale orchestrée par Peter Gabriel, mais chaque musicien apporte sa pierre à l'édifice, que ce soit Phil Collins à la batterie, Steve Hackett, fabuleux guitariste, ou Tony Banks aux claviers... Foxtrot est l'un des premiers et des plus grands chef-d'oeuvres du rock progressif.



 
Selling England by the Pound
- GENESIS - 1973
 
| progressive rock | art rock |

Evidemment, la préoccupation première de Genesis n'était pas encore le tube formaté de 2'50 !... Genesis n'était pas encore non plus écrasé par les personnalité de Peter Gabriel, puis de Phil Collins... Et cela donne de fabuleux albums, comme ce "Selling England by the pound", plus abouti sans doute que "Foxtrot". Le son moins synthétque apporte une humanité et une chaleur évidente à des compositions (oeuvres ?!) magistrales.



 
The Lamb Lies Down on Broadway
- GENESIS - 1974
 
| progressive rock | art rock |

Peter Gabriel va bientôt quitter Genesis et il occupe sur cet album, que les autres membres du groupe ne reconnaîtront qu'à peine, une place prédominante. Il s'agit d'une oeuvre maîtraise et ambitieuse, un double album très réussi qui marque la fin de la première époque du groupe, incontestablement la plus riche (même si l'on peut apprécier les tubes de Phil Collins qui suivront !).



 
Invisible Touch
- GENESIS - 1986
 
| rock/pop rock | soft rock |

L’autre Genesis, celui de la prédominance de Phil Collins, celui des tubes planétaires. Tout cela n’a plus grand chose à voir avec l’épopée artistique du rock progressif des débuts. Mais la notorité est immense, la réussite commerciale aussi. Le groupe n’est alors plus qu’un trio : Phil Collins, Tony Banks et Mike Rutherford.



 
We Can´t Dance
- GENESIS - 1991
 
| rock/pop rock | soft rock |

De la même veine que "Invisible touch", "We Can’t Dance" est une collection de tubes FM. Les fans de la première heure ne s’y retrouveront évidemment pas, mais la réussite commerciale est indéniable. On est totalement dans la lignée de la carrière solo de Phil Collins, qui connaît à l'époque un succès planétaire.



 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]