- KING CRIMSON -

actuellement sur le site : 6 albums

Chercher plus d'informations sur le web :

Google  

Sélection par artistes - RETOUR

 
In The Court Of The Crimson King
- KING CRIMSON - 1969
 
| progressive rock |

King Crimson est l'un des tout premiers groupes du rock progessif. Au côté de Robert Frip (guitariste), Greg Lake (futur "Emerson Lake and Palmer") à la basse et au chant. Ce disque est une franche réussite et la chanson titre, "In the court of the Crimson king", est une pièce d'anthologie inévitable de l'histoire du rock !



 
In the Wake of Poseidon
- KING CRIMSON - 1970
 
| progressive rock | art rock |

Le deuxième album de King Crimson est déjà révélateur des (très riches) incertitudes de la quête musicale de Robert Fripp. Les changements de musiciens sont révélateurs (départ de Ian McDonald et Michael Giles, départ imminent de Greg Lake). Curieusement la fameuse guitare du leader est discrète, au profit d'un mellotron qui date assez un album, par ailleurs, marqué par l'expérimentation et des harmonies/dissonances jazz.



 
Lizard
- KING CRIMSON - 1970
 
| progressive rock |

Avec le remarquable "In the court", King Crimson va sortir deux autres albums en deux ans !... Robert Fripp et son groupe installent ici une ambiance étrange et contrastée, pleine de surprises, passant du flirt avec le free jazz aux mélodies éthérées.



 
Larks' Tongues in Aspic
- KING CRIMSON - 1973
 
| progressive rock | art rock |

Un tout nouveau King Crimson naît en cette année 1973. Robert Fripp y fait entrer quatre nouveaux musiciens, dont l'exeptionnel batteur Bill Bruford qui vient de quitter le groupe Yes. Ce nouveau groupe joue une musique beaucoup plus électrique et expérimentale, mais qui évoque tout de même par moment le sublime premier album par ses contrastes entre violence et romantisme...



 
Starless and Bible Black
- KING CRIMSON - 1974
 
| progressive rock | art rock |

"Starless and Bible Black" est souvent cité comme étant le meilleur album de King Crimson, c'est en tous cas l'un des meilleurs ! Il captive par sa diversité. Le riff de départ pourrait être de Jimmy Page. Certains passages développent une incroyable puissance, et l'on bascule soudainement dans le raffinement mélodique et orchestral, voire le minimalisme. L'album se termine par deux instrumentaux fameux, qui occupaient toute la face B du vinyle d'origine.



 
Red
- KING CRIMSON - 1974
 
| progressive rock | art rock |

"Red", après l'excellent "Starless and Bible Black", est l'album de la reconnaissance internationale, avec une percée notoire aux USA. Mais King Crimson se sépare au moment de sa parution et jusqu'en 1981. Le talent du bassiste-compositeur-chanteur John Wetton (ex-Family) éclaire cet album, également marqué (comme le précédent) par la collaboration de Robert Fripp avec le compositeur allemand Palmer-James.



 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]