- Lou REED -

actuellement sur le site : 6 albums

Chercher plus d'informations sur le web :

Google  

Sélection par artistes - RETOUR

 
Transformer
- Lou REED - 1972
 
| glam rock | hard rock | rock/pop rock | proto-punk |

C'est David Bowie qui accueille Lou Reed à Londres et produit "Transformer", album totalement marquant. Il ne manquait à l'époque qu'un peu de maquillage pour faire de Lou une icône du glam, tout le reste existait bien avant que Bowie lui-même ait commencé à y penser !... "Walk on the wild side" est l'un des plus gros succès de Lou Reed, le titre en tous cas universellement connu du grand public !



 
Berlin
- Lou REED - 1973
 
| rock/pop rock | proto-punk |

Chef-d’oeuvre de Lou Reed. Un "film pour les oreilles" selon lui, où il retranscrit l’ambiance de la ville allemande. L’ex-Velvet est ici accompagné notamment par Jack Bruce à la basse et Stevie Winwood aux claviers. L’album est produit par Bob Erzin (producteur à l’époque des albums d’Alice Cooper, auquel il emprunte les deux guitaristes).



 
Rock'n'roll Animal
- Lou REED - 1974
 
| hard rock | proto-punk | songwriter |

Le grand live de la première période de Lou Reed... Compromission commerciale à l'origine (la diffusion de l'ambitieux "Berlin" est un désastre et il est impératif d'en booster les ventes), la tournée Rock'n'roll Animal se transforme progressivement en épopée historique. Le groupe devient incroyablement bon, avec notamment une extraordinaire osmose des guitaristes Dick Wagner et Steve Hunter.



 
Coney Island Baby
- Lou REED - 1976
 
| hard rock | proto-punk | songwriter |

Après la blague réussie de "Metal Machine Music", Lou Reed se retrouve ruiné et brisé... mais comme tous les grands artistes il connaitra une résurrection surprenante. Il arrive à retourner la situation en enregistrant en quelques jours, et à la surprise générale, un chef-d'oeuvre : "Coney Island Baby" ! Ce disque élégant est à la fois porteur de violence ("Kicks"), mais aussi d'une profondeur et d'une finesse éblouissante ("Coney Island Baby"). Tout peut maintenant repartir...



 
New York
- Lou REED - 1989
 
| hard rock | rock/pop rock |

Lou Reed, encaissant les royalties d'un Velvet devenu culte, et qui regarde passer les années 70 et 80 en produisant sagement l'excellent ("Coney Island Baby", "The Blue Mask") et très fièrement le pire ("Metal Machine Music"), se réveille soudain pour infliger à New York un génial traitement à la berlinoise... pour beaucoup, son meilleur disque depuis le Loaded du Velvet !



 
Songs For Drella
- Lou REED - John CALE - 1990
 
| rock/pop rock | progressive rock | soft rock | songwriter |

Le disque de l'improbable réunion. Lou Reed retrouve John Cale, son "meilleur ennemi" (il lui en aura toujours fallu un). C'est que la cause est de taille : un hommage à Andy Warhol, premier mécène du Velvet, récemment disparu. Co-écrit, co-produit, un album touchant et réussi qui sera suivi d'une (encore plus improbable) tournée de reformation du Velvet au grand complet !



 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]