- Pete TOWNSHEND -

actuellement sur le site : 4 albums

Chercher plus d'informations sur le web :

Google  

Sélection par artistes - RETOUR

 
Who Came First
- Pete TOWNSHEND - 1972
 
| rock/pop rock | songwriter |

Le premier album solo du guitariste et leader des Who est dédié à son mentor d'alors, le guru Meher Baba. Pete Townshend reprend ici à son compte quelques excellents titres composés pour le nouvel opéra rock, inachevé, qui avait finalement donné le fameux "Who's Next" (Townshend produira plus tard une démo de ce qui devait être l'album original : "The Lifehouse" - 1991).



 
Rough Mix
- Pete TOWNSHEND - RONNIE LANE - 1977
 
| folk rock | rock/pop rock | rock'n'roll |

Pour sa deuxième escapade en solo, le leader des Who choisit de collaborer avec Ronnie Lane, bassiste des historiques Small Faces. L'album, qui rassemble un matériel très diversifié, n'affiche pas de prétentions excessives. Mais les deux complices apportent des titres intéressants, des mélodies parfois très accrocheuses. Ils s'entourent d'une poignée d'amis : John Entwistle, Charlie Watts, Ian Stewart, Eric Clapton... Au final, ça vaut largement un petit détour !



 
Empty Glass
- Pete TOWNSHEND - 1980
 
| hard rock | rock/pop rock | songwriter |

A la différence de Led Zeppelin, la mort du batteur Keith Moon en 1978 ne signe pas la dissolution immédiate des Who. Mais le groupe ne s'en remettra jamais, fera une tournée d'adieu en 82, reviendra plus tard... Pete Townshend souffre par ailleurs de sérieux problèmes de surdité (mais après tout Beethoven était sourd lui aussi !). Quoi qu'il en soit, dans ces circonstances, "Empty Glass" apparaît plutôt comme le premier album d'une nouvelle carrière. Une assez belle réussite, porteuse d'un certain questionnement "existentiel" de l'artiste.



 
All the Best Cowboys Have Chinese Eyes
- Pete TOWNSHEND - 1982
 
| rock/pop rock |

Pete Townshend, qui déclare que l'inspiration s'est envolée avec la disparition brutale de Keith Moon, n'en laisse d'abord rien voir. Bien au contraire, ses deux albums de l'époque sont d'une grande richesse. Si le premier ("Empty Glass") aurait pu être un Who, "All the Best Cowboys Have Chinese Eyes" (titre étrange !) s'en démarque assez nettement pour épouser à certain moment une enveloppe "new wave". Remarquablement bien produit, Pete y étonne même par la qualité de son chant !... Un grand disque (quoiqu'en dise l'intéressé !)



 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]