- The CURE -

actuellement sur le site : 7 albums

Chercher plus d'informations sur le web :

Google  

Sélection par artistes - RETOUR

 
Three Imaginary Boys
- The CURE - 1979
 
| post punk |

Les Cure de Robert Smith, qui vont devenir avec le temps un véritable monument, imposent dès ce premier album leur tonalité si particulière, un son funèbre, une simplicité et un minimalisme musical extrême. Le groupe se fait remarquer en tournant à cette époque avec Siouxsie and The Banshees (avec lesquels Smith collaborera souvent par la suite).



 
Boys Don't Cry
- The CURE - 1980
 
| college rock | gothique | new wave | post punk | alternative pop/rock |

Le deuxième album des Cure est (déjà !) une compilation : des reprises du précédent disque et leurs premiers singles ("Killing an Arab", "Boys Don't Cry" et "Jumping Someone Else's Train")... La page punk se tourne, les Cure en gardent l'énergie, le rock est (peut-être) mort, l'homme pas encore !



 
Seventeen Seconds
- The CURE - 1980
 
| gothique | post punk |

Le véritable deuxième album du groupe... Enregistré et mixé en treize jours seulement "Seventeen Seconds" est saisissant de dépouillement. Il n'y a, musicalement, que l'essentiel. Bel exploit : les Cure réussissent à faire "moins avec plus de monde"... puisque la formation, de trio, est maintenant passée à quatre musiciens !!



 
Faith
- The CURE - 1981
 
| gothique | new wave | post punk |

Les préoccupations métaphysiques de Robert Smith ne le rendent pas vraiment euphorique, mais l'album n'est pas noir vraiment non plus, juste gris, à l'image de la pochette ! Une ambiance atmosphérique lente, plombée par la lourde caisse claire qui devient presque la marque du groupe... résolument un grand disque !



 
Pornography
- The CURE - 1982
 
| gothique | new wave | post punk |

Si le climat général flirte toujours avec l'étrange, si la batterie lourde et hypnotique est toujours dominante, le rythme s'accélère notablement. Pour beaucoup "Pornography" est le meilleur abum des Cure (sommet - pour le moins sans doute - de sa période cold wave). Le son est travaillé avec une minutie d'orphèvre... pour un contenu à l'image du contenant (la jaquette), à la fois désespéré, tourmenté et flamboyant.



 
The Head on the Door
- The CURE - 1985
 
| college rock | gothique | new wave | post punk | alternative pop/rock |

De nombreux changements de personnel confirment Robert Smith comme l'incarnation des Cure à lui tout seul, et "The Head on the Door" pourrait même passer pour un album solo. L'atmosphère pesante des premiers albums cède ici le pas à une pop presque sautillante. L'album marque en France le début d'une véritable Curemania !



 
Disintegration
- The CURE - 1989
 
| college rock | gothique | new wave | post punk | alternative pop/rock |

Est-ce le fait d'un réel travail de groupe (tous les titres sont signés collectivement), Cure, renouant avec les climats oppressants de ses débuts, atteint plus que jamais sans doute le sommet de son art... Le groupe jouit alors d'une fantastique reconnaissance mondiale. "Disintegration", c'est 71 minutes et 42 secondes indispensables de la fin d'une décénie que le groupe aura largement marquée !



 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]