- The ROLLING STONES -

actuellement sur le site : 13 albums

Chercher plus d'informations sur le web :

Google  

Sélection par artistes - RETOUR

 
The Rolling Stones
- The ROLLING STONES - 1964
 
| blues rock | british blues | rock'n'roll |

Le premier album des Rolling Stones... Essentiellement composé de reprises, on retiendra pour l'histoire qu'il contient la première chanson signée "Jagger/Richard", "Tell me (you're coming back)". Le choix des chansons est déjà révélateur : quand les "gentils" Beatles font dans la chanson d'amour à l'eau de rose, les "vilains" Stones vont faire dans la "provoc" : "I just want to make love to you" !



 
Out of Our Heads
- The ROLLING STONES - 1965
 
| blues rock | british blues | hard rock | rock/pop rock |

Les Rolling Stones, soignant leur image de "mauvais garçons", connaissent un succès croissant des deux côtés de l'Atlantique. Le répertoire comprend encore beaucoup de reprises rhythm'n'blues et blues, mais l'interprétation est remarquable et le style s'affine. Ils commencent aussi à enregistrer leurs propres titres, et signent avec "Satisfaction" l'une des chansons les plus emblématiques de toute l'histoire du rock !



 
Aftermath
- The ROLLING STONES - 1966
 
| blues rock | folk rock | rock/pop rock |

Aftermath est le premier grand album des Stones. Pour la première fois les Beatles sont égalés ! C'est aussi le premier album entièrement composé de chansons originales du groupe. L'influence de Brian Jones y est assez importante avec l'expérimentation de divers instruments, mais le tandem Jagger-Richard s'affirme comme une immense duo d'auteurs-compositeurs.



 
Their Satanic Majesties Request
- The ROLLING STONES - 1967
 
| rock/pop rock | psychédélique |

L'album le plus contesté par les fans. Il aurait pu s'agir d'un clin d'oeil aux frères ennemis (et néanmoins très bons copains) les Beatles, mais en fait les Stones sont totalement sous influence (certains passages rappellent le premier Pink Floyd, sorti la même année). Ils livrent donc « leur » album psychédélique. L'ennui est parfois au rendez-vous, mais il y a tout de même là-dedans de bien jolies choses, "She's a rainbow" notamment.



 
Between the Buttons
- The ROLLING STONES - 1967
 
| pop | rock/pop rock | psychédélique |

"Between The Buttons" est un album à part dans la discographie des Rolling Stones, le virage psychédélique qui amènera "Their Satanic Majesties". La marque de Brian Jones sur les arrangements est très forte. L'ensemble est très (trop ?) éclectique, on sent les Stones qui se cherchent, influencés par le style des Kinks, des Beatles, voire de Bob Dylan.... Quelques perles éternelles pourtant : "Let's Spend The Night Together", "Ruby Tuesday" !



 
Beggars Banquet
- The ROLLING STONES - 1968
 
| blues rock | hard rock | rock/pop rock |

Après le très contesté "Their satanic majesties request", foin des expérimentations psychédéliques hasardeuses : les Stones se ressaisissent, reviennent au blues, à leurs racines... et inaugurent, avec "Beggars Banquet", la grande série des grands albums de la grande période Rolling Stones !



 
Let It Bleed
- The ROLLING STONES - 1969
 
| blues rock | hard rock | rock/pop rock |

L'énorme problème, la grave question qui se pose, retrospectivement, avec les Stones c'est savoir, de "Beggars banquet" à "Exile on main street", quel est le plus grand album de leur carrière !... La réponse à cette interrogation "existentielle" ne pouvant être que personnelle, retenons simplement que "Let it bleed" est le deuxième album du carré magique... un indispensable, comme les trois autres !



 
Get Yer Ya-Ya's Out! (Live)
- The ROLLING STONES - 1970
 
| blues rock | hard rock | rock'n'roll |

Les Stones de la grande époque c'est aussi bien sûr les Stones en concert ! Comme les Beatles en 1966 ils avaient arrêté la scène, temporairement fort heureusement ! "Get Yer Ya-Ya's Out!", enregistré pendant une tournée américaine, est l'un des live historiques du rock. Le groupe exploite le matériel de "Beggars Banquet" et "Let It Bleed"... et la guitare lead de Mick Taylor est un plus indéniable !



 
Sticky Fingers
- The ROLLING STONES - 1971
 
| blues rock | hard rock | rock/pop rock |

Troisième album du carré magique des Stones, "Sticky Fingers" se révèle plus électrique que le précédent "Let it Bleed", à l'instar du fameux "Brown sugar" qui ouvre le bal. .. probablement l'album le plus représentatif de cette grande époque.



 
Exile On Main Street
- The ROLLING STONES - 1972
 
| blues | blues rock | boogie rock | hard rock | rock/pop rock | rock'n'roll |

Sans qu’il comporte de véritables tubes (à l’exception de "Tumbling dice"), ce double album est généralement considéré comme l'un des plus essentiels de toute la discographie des Rolling Stones… le dernier de la grande époque.



 
Goats Head Soup
- The ROLLING STONES - 1973
 
| hard rock | rock/pop rock | rock'n'roll |

Si "Exile on main street" est généralement considéré comme le dernier chef-d'oeuvre des Stones, on ne peut pas non plus parler d'un effondrement total après cela, loin s'en faut ! Et "Goat's Head Soup" fait partie des belles choses du band légendaire dans les années 70. Ah oui... c'est l'album de "Angie" !



 
Some Girls
- The ROLLING STONES - 1978
 
| hard rock | rock/pop rock | rock'n'roll |

Dans le courant des années 70, les Rolling Stones sombrent un peu dans la facilité (les fastes du star système pour Jagger, la drogue pour Richards)... Ils se réveillent soudain avec ce grand disque. Sensibles comme ils l'ont toujours été à ce qui se passe autour, ils inventent le disco-blues ("Miss You") ! Plus sérieusement, ils apportent ici leur réponse rock'n'rollienne au double déferlement du punk et du disco, avec une énergie qu'ils n'avaient plus retrouvée depuis "Exile on Main St."



 
Tatoo You
- The ROLLING STONES - 1981
 
| blues rock | hard rock | rock/pop rock | rock'n'roll |

Le retour en forme des Rolling Stones, amorcé avec "Some Girls", se confime avec les grandioses tournées qui suivent et qui déclenchent une nouvelle stones-mania. "Tatto You" dynamisé, marque un retour aux sources rock'n'roll et blues, aux ryhtmiques carrées qui avaient fait le force du groupe. Le saxophoniste jazz Sonny Rollins vient enrichir "Slave" et "Waiting on a Friend"... et les Stones réinvitent un certain Mick Taylor !



 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]