"Géographie" : Les pays du rock...

ALLEMAGNE

34 albums actuellement sur le site.

Chercher plus d'informations sur le web :

Google  


 
Chelsea Girl
- NICO - 1967
 
| folk rock | progressive rock | proto-punk |

C'est Christa Paffgen alias Nico rebaptisée à cause d'un amant français et poète au tout début des 60's. Nico, mannequin de prestige telle qu'on la voit dans la Dolce Vita de Fellini, juste avant le single sur Immediate "I'm not sayin" et la B side "Last mile" écrite, produite et jouée par Jimmy Page et l'amant de passage Brian Jones. Encore très loin du caractère austère et désolé de "Marble Index" et "Desertshore", les albums de la dérive.
Chroniqué par Fred Weber


 
Phallus Dei
- AMON DUUL II - 1969
 
| kraut rock | progressive rock | art rock |

Amon Düül (puis Amon Düül II) est, avec les groupes Can ou Tangerine dream, l’un des plus fameux représentants du rock progressif allemand (Kraut Rock) de l'époque. Bien qu'il soit l'un des albums les plus connus, "Phallus dei" reste d'un accès assez difficile, il vaut mieux commencer par "Wolf city" pour découvrir le groupe.



 
Monster Movie
- CAN - 1969
 
| kraut rock | expérimental | électronique | progressive rock |

Can va devenir, avec Amon Düül II, l'un des plus impressionnants représentants du rock allemand des années 70. Influencé par le Velvet Underground, "Monster Movie" est une sorte de "White Light/White Heat" qui se voudrait - paradoxe - à la fois plus accessible et plus expérimental. Un son garage et des ambiances qui rappellent les Doors complètent le tableau. Ultime originalité, le groupe de Cologne accueille à ses débuts un chanteur noir américain (Malcom Mooney) !



 
The Marble Index
- NICO - 1969
 
| progressive rock | proto-punk | art rock |

Très différent de son premier album, "The Marble Index" est pratiquement avant-gardiste. Totalement hors-norme, il ne trouvera pas vraiment de public à l'époque. Mais, comme dans le cas du Velvet Underground, il deviendra - avec ses aspects gothiques - source d'inspiration pour les générations à venir. Nico, qui reprenait jusque là les chansons des autres, signe ici l'intégralité des titres, affirmant une personnalité originale.



 
Yeti
- AMON DUUL II - 1970
 
| kraut rock | progressive rock |

"Yeti", double album vinyl à l'origine, très expérimental, est une somme généralement considérée comme le monument fondateur du Kraut Rock. Au moment où l'on tombe ailleurs dans la sophistication surfaite ou la grandiloquence, le groupe allemand trace la voie pour un rock progressif qui reste, dans l'esprit et le fond, avant tout rock !... tout en ouvrant résolument de nouveaux horizons.



 
Tago Mago
- CAN - 1971
 
| kraut rock | expérimental | électronique | progressive rock |

"Tago Mago" fait certainement partie des monuments les plus unversels de l'histoire. Ce double album est évidemment un sommet dans l'itinéraire atypique de Can. Difficile à décrire, il culmine avec les presque 20 minutes de l'énorme et tribal "Halleluhwah" : une seule écoute de ce morceau et l'on est atteint par l'imparrable virus qui vous pousse à entrer toujours plus loin dans l'oeuvre foisonnante du groupe !... Un album à réserver donc exclusivement à ceux qui sont prêt réviser tous leurs jugements pour découvrir le sens du mot "créativité" associé à cet autre dont on a déjà vaguement entendu parler : "rock" !



 
Cluster 71
- CLUSTER - 1971
 
| kraut rock | ambient | expérimental | électronique |

La musique cosmique de Cluster fait partie du paysage sonore du début des années 70, de la tonalité particulière que lui confère les groupes allemands. Expérimental, atonal, arythmique, "Cluster 71" est un précédent qui anticipe l'ambient de Brian Eno. Le groupe de Dieter Moebius et Hans-Joachim Roedelius se livre alors le plus souvent sur scène à de longues improvisations, pas seulement électroniques : il utilise aussi à l'occasion de véritables instruments... de cuisine !



 
Faust
- FAUST - 1971
 
| kraut rock | expérimental | progressive rock | art rock |

"Mothers of Invention" de la scène allemande, Faust est peut-être l'initiateur le plus légendaire du Kraut Rock. Déstructurant, expérimental, le groupe défriche des espaces musicaux inexplorés, repousse peut-être plus qu'aucun autre les limites du connu. Il le fait en puisant ses sources tous azimuts dans la musique d'avant-garde, le classique, le jazz, le rock (aussi !) et créé, au final, des climats toujours captivants.



 
Ege Bamyasi
- CAN - 1972
 
| kraut rock | expérimental | électronique | progressive rock |

L'influence de Can va être considérable, sur Depeche Mode, Sonic Youth, Massive Attack... Le groupe anticipe aussi souvent l'ambient et même la techno. Si une telle prouesse est possible c'est que le Can est capable de tout (jeu de mot à part !), même de décrocher un tube, comme ici avec "Spoon" !... Electronique, jazz, pop ou funky, la richesse de la palette est considérable ! Plus condensé et (peut-être) plus accessible que "Tago Mago", cet album est un nouveau chef-d'oeuvre hypnotique et intemporel.



 
Wolf City
- AMON DUUL II - 1973
 
| kraut rock | progressive rock | art rock |

Wolf city est une référence lorsqu’on parle du groupe allemand Amon düül II. Sans doute parce qu'il s'agit probablement de leur album le plus accessible. Cette galette a étonnament bien vieilli : certains titres pourraient, sans problème, être signés Radiohead !



 
Future Days
- CAN - 1973
 
| kraut rock | expérimental | électronique | progressive rock |

"Future Days", très homogène, renoue avec un univers atmosphérique et space rock relativement en vogue à l'époque. Comme toujours, les compositions du groupe sont magnifiquement soutenues par la batterie de Jaki Liebezeit (dont le bassiste Holger Czukay dira plus tard "C'est pour remplacer des gens comme lui qu'on a inventé la boîte à rythme" !). Plutôt discret ici, c'est aussi le dernier album avec le remarquable chanteur Damo Suzuki qui va quitter le groupe.



 
Zuckerzeit
- CLUSTER - 1974
 
| kraut rock | ambient | électronique |

Avec "Zuckerzeit", Cluster se rapproche d'un univers rock plus familier en opérant un virage vers une certaine pop électronique. Vingt ans et plus avant la musique électro, on ne peut qu'être frappé par l'incroyable précossité des musiciens berlinois. Incontestablement un album de référence dans la discographie du groupe, même s'il reste encore d'un accès assez difficile.



 
Autobahn
- KRAFTWERK - 1974
 
| électronique | progressive rock |

Dès le début des années soixante dix, Kraftwerk est le groupe phare du rock progressif allemand. Pionnier historique de la musique électronique, véritable monument, il accède à la notorité internationale à partir de cet album.



 
Radio Activity
- KRAFTWERK - 1975
 
| électronique |

Les sources de Kraftwerk sont diversifiées, des premiers Pink Floyd à Stockhausen. Livrant un album concept, le groupe choisit ici pour thème les ondes radio... des instrumentaux, des morceaux chantés, de la finesse et de l'humour, "Radio Activity" est une oeuvre ambitieuse et réussie. Bien évidemment, quelques décénies plus tard les sons de synthé apparaissent comme très datés !



 
Timewind
- Klaus SCHULZE - 1975
 
| électronique | progressive rock |

Klaus Schulze a été le premier batteur de Tangerine Dream avant d'entamer une longue carrière solo. Grand spécialiste de la musique planante et initiateur de la musique électronique (voire de l'ambient)... Timewind est, au milieu des années 70, l'album de la reconnaissance internationale.



 
In Transe
- The SCORPIONS - 1975
 
| hard rock | heavy metal |

A la suite de Led Zeppelin, et peut-être plus encore de Deep Purple, les Scorpions vont s'affirmer comme une valeur sûre du hard rock. Cet excellent album de la première période est au format de ceux à venir : talentueux numéro de funambule entre rock hyper puissant et slows déchirants.



 
Ricochet
- TANGERINE DREAM - 1975
 
| électronique | progressive rock |

Dans les années 70 Pink Floyd n'avait pas, loin s'en faut, le monopole de la musique planante. Tangerine Dream, groupe allemand, est l'un des plus fameux tenants de la musique électro-acoustique, un style dont ils ont été l'un des initiateurs et qu'il ont fait évoluer au fil d'une soixante d'albums et de plus de 30 ans de carrière. "Ricochet" est un live d'anthologie.



 
New Age of Earth
- ASH RA TEMPEL - 1976
 
| kraut rock | expérimental | électronique | progressive rock | art rock |

L'Allemagne est, au début des années 70, le véritable berceau de la musique électronique. Aux côtés de Tangerine Dream, Ash Ra Tempel fait partie des premiers groupes à donner à la musique psychédélique de la fin des années 60 des allures de rock cosmique. Le groupe a accueilli brièvement Klaus Schulze, mais il est surtout conduit par son guitariste leader Manuel Göttsching.



 
Stratosfear
- TANGERINE DREAM - 1976
 
| kraut rock | électronique | progressive rock |

Même si le son des synthés date vraiment et s'il peut apparaître aujourd'hui un peu désuet, cet album s'écoute encore très bien. Plus mélodieux que certains autres, il est cependant assez représentatif du style du groupe, de son habilité à décliner les thèmes musicaux en leur donnant de plus en plus d'ampleur.



 
Mirage
- Klaus SCHULZE - 1977
 
| électronique | progressive rock |

Dédié à un compatriote musicien, un certain Richard Wagner (!), Mirage est l'album préfére de Klaus Schulze lui-même. C'est la grande période du "monsieur", qui pourquivra, après les années soixante dix une carrière riche et diversifiée, mais beaucoup moins médiatique.



 
Tokyo Tapes (live)
- The SCORPIONS - 1978
 
| hard rock | heavy metal |

Scorpions se définit comme un groupe de scène avant tout (ce qui n'empêche pas un très belle discographie). Il est donc tout à fait naturel de mettre ici en avant ce "live" historique et récapitulatif des trois précédents disques du groupe.



 
Nina Hagen Band
- Nina HAGEN - 1979
 
| new wave | post punk | alternative pop/rock |

Expulsée d'Allemagne de l'Est en 1976 pour "comportement anti-social", Nina Hagen fréquente assidûment à Londres la mouvance musicale punk. Elle forme son propre groupe à la fin de l'année 77... C'est aussitôt un début de carrière plutôt explosif, et ce fantastique premier album, dont la langue allemande est loin d'être la seule originalité, fait très justement sensation.



 
Lovedrive
- The SCORPIONS - 1979
 
| hard rock | heavy metal |

Avec "Lovedrive" Scorpions ouvre une série de quatres albums magiques, voire indispensables pour les adeptes du genre ("Animal Magnetism", "Blackout" et "Love At The First Sting"). C'est le sommet de la deuxième période du groupe qui bénéficie alors d'une audience et d'un succès planétaire.



 
Movies
- Holger CZUKAY - 1980
 
| expérimental | électronique | progressive rock |

Holger Czukay avait été le premier musicien de Can à s'aventurer en solo, dès 1969. Après la séparation du groupe il s'impose comme une personnalité déterminante de l'underground et du rock expérimental européen. Son travail est souvent rapproché de celui de Brian Eno, David Byrne, David Sylvian ou Robert Wyatt. Holger va poursuivre une collaboration durable avec Jaki Liebezeit, le batteur de Can. "Movies", sur un mode de jams progressives, est un album plaisant et très accessible.



 
Unbehagen
- Nina HAGEN - 1980
 
| new wave | post punk | alternative pop/rock |

Nina Hagen, avec son excellent groupe, confirme la réussite du premier album. Même si l'effet de surprise est passé, son immense palette vocale et la collision de structures et d'ambiances musicales contrastées secouent à nouveau. Sa notoriété (sulfureuse !) est désormais mondiale.


Albums suivants

1 2
 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]