"Géographie" : Les pays du rock...

PAYS-BAS

9 albums actuellement sur le site.

Chercher plus d'informations sur le web :

Google  


 
Ekseption
- EKSEPTION - 1968
 
| progressive rock | art rock |

Avec le groupe hollandais Ekseption, Beethoven fait une entrée fracassante dans les hit parades européens de la fin des années 60 ! Le groupe se fait dès lors une spécialité des reprises et adaptation jazz-rock du même ordre. Sans être franchement convaincante, la démarche marque tout de même les esprits et, avec Keith Emerson (Nice, ELP) contribue à l'époque à susciter, côté rock, un intérêt pour la musique classique.



 
At Home
- SHOCKING BLUE - 1969
 
| pop | rock/pop rock |

Bien qu'il soient hollandais, le groupe et son leader compositeur Robby Van Leeuwen ont l'oreille largement tendue vers le country-folk américain. Shocking Blue reste dans les annales pour "Venus", son hit planétaire (quelques accords simples qui font le délice de tous les gratouilleurs débutants de l'époque !)... Une pop plaisante et typiquement 60's, qui retrouve quand même un beau crédit quand Nirvana reprend "Love Buzz" sur son premier album !



 
In & Out of Focus
- FOCUS - 1970
 
| progressive rock | art rock |

Par le style, Focus pourrait être présenté comme le pendant néerlandais de Jethro Tull, mais seulement si l'on ne considère que le single à succès extrait de ce premier album, "House of the King". Le groupe se distingue notamment par les compositions de Thijs Van Leer, mais aussi les remarques parties de guitare de Jan Akkerman, que beaucoup placent, à l'époque, au niveau des Clapton, Jimmy Page ou Jeff Beck.



 
Focus III
- FOCUS - 1972
 
| progressive rock | art rock |

"Moving Waves", le second album de Focus, avait un peu plus établi la notoriété européenne du groupe, grâce à un nouveau "hit", "Hocus Pocus". Focus III reprend la même structure, avec une suite occupant la totalité de la face B du vinyl. L'ensemble, essentiellement instrumental, est ambitieux, d'une technicité sans faille, et pose sans problème Focus comme une sorte de Yes ou King Crimson continental.



 
Moontan
- GOLDEN EARRING - 1973
 
| hard rock | rock/pop rock | arena rock |

Gloire nationale hollandaise dès le milieu des années 60, Golden Earring étend brusquement sa renommée en 1972 lorsque le groupe est engagé pour assurer la première partie des Who dans leur tournée européenne. "Moontan", l'abum qui suit, est aussitôt un gros succès, et le single "Radar Love" atteint les premières places dans tous les charts. Golden Earring tournera ensuite aux USA avec les Doobie Brothers et avec Santana, et restera très en vue en Europe durant toute la décénie.



 
Tent
- NITS - 1979
 
| new wave | rock/pop rock | post punk |

Les Nits (ils renonceront au "The" à la fin des années 80) font, au départ, figure de Beatles de la new wave, avec une influence de Lennon plus sensiblement. "Tent" propose une volée de chansons courtes et fraîches. Un ensemble cohérent, caractérisé par des rythmiques hâchées, métronomiques, des accords de guitares claqués, des mélodies sautillantes. Le style est très sixties, le traitement sonore plus moderne mais sans grands artifices.



 
Omsk
- NITS - 1983
 
| new wave | post punk |

Formé en 1974 à Amsterdam, Nits est d'abord influencé par la pop des années 60. Le groupe découvre plus tard l'électronique et le synthé et défriche avec beaucoup de réussite un terrain situé entre Kraftwerk et les Kinks. On les rapproche souvent de Prefab Sprout et plus encore de XTC. "Omsk" est l'un des grands albums de l'année.



 
In the Dutch Mountains
- NITS - 1987
 
| new wave | post punk | alternative pop/rock |

The Nits s'installe progressivement, mais durablement, comme l'un des groupes les plus respectés. "In the Dutch Mountains" contient quelques uns de leur meilleurs titres. L'album est enregistré en studio, mais en prise directe sur un deux pistes. Lorgant vers une certaine tradition folklorique musicale germanique, il affiche une coloration subtile et originale. C'est le premier vrai succès commercial du groupe.



 
Ting
- NITS - 1992
 
| chamber pop | alternative pop/rock |

Faisant suite à un brillant, enlevé et très Beatlessien "Giant Normal Dwarf", "Ting" revient à une simplicité extrême, presque austère. Cet album paisible, totalement hors mode, est marqué par le piano de Robert Jan Stips et met aussi en evidence le travail subtile de Rob Kloet aux percus et à la batterie. Une musique assez déroutante pour l'époque mais qui séduit après une toute petite période d'acclimatation.



 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]