"Géographie" : Les grandes villes du rock...

BIRMINGHAM

27 albums actuellement sur le site.

Chercher plus d'informations sur le web :

Google  



 

Sings Ballads and Blues
- ODETTA - 1956
 
| blues | folk |

Odetta Gordon est l'une des grandes figures de la renaissance folk américaine des années 50... une influence essentielle sur le jeune Bob Dylan (qui cite particulièrement cet album). L'admiration est d'ailleurs très vite réciproque, puisqu'Odetta sera l'une des premières artistes à publier un album entier de (fantastiques) reprises de Dylan... dès le mois de janvier 1965 !




 

The Best of (Compil. 1965 - 1969)
- The SPENCER DAVIS GROUP - 1965
 
| british blues | rock/pop rock |

Le groupe composé de Spencer Davis (guitare, chant) Steve Winwood (claviers, chant), son frère Muff (basse), et de Peter York (batterie) est un pionnier historique du rock anglais. Stevie Winwood, qui débute à l'âge de 16 ans (!), signe quelques titres marquants comme "I am a man", "Gimme Some Lovin'" ou "Keep On Running".




 

Days Of Future Passed
- The MOODY BLUES - 1967
 
| rock/pop rock | progressive rock |

L'une des premières expériences probantes de rapprochement entre le rock et la musique classique. Les Moody Blues, en panne d'orientation à la suite de plusieurs changements de personnel, s'étaient vus proposer par leur label d'enregistrer avec grand orchestre une démo pour un nouveau procédé de stéréophonie... Cela débouchera sur cet album aux accents grandioses, le style deviendra dès lors leur marque de fabrique... et "Nights in white satin" l'un des plus gros tubes de tous les temps !




 

The Move
- The MOVE - 1968
 
| rock/pop rock | psychédélique |

Move, habitué du célèbre Marquee Club de Londres, est une curiosité historique. Cet excellent groupe connaît, en effet, un succès considérable en Angleterre mais ne rencontre que peu d'écho dans le reste de l'Europe et passe totalement inaperçu aux USA. Influencé par les Beatles musicalement, par les Who scéniquement... il était peut-être décidément trop British ?!




 

On the Threshold of a Dream
- The MOODY BLUES - 1969
 
| rock/pop rock | progressive rock | psychédélique | art rock |

Les Moody Blues sont, à la fin des années 60, l'un des groupes les plus populaires, touchant un auditoire beaucoup plus large que les stricts adeptes de rock. De retour d'une grosse tournée américaine avec Cream, ils enregistrent ce qui reste comme l'un de leurs grands standards. Album mature, soigneusement construit, où l'influence classique est nettement mieux "digérée" qu'à l'époque de "Days Of Future Passed" (qui se présentait plutôt comme une juxtaposition de styles et de séquences).




 

Black Sabbath
- BLACK SABBATH - 1970
 
| british metal | hard rock | heavy metal |

Black Sabbath est un phénomène. Plutôt considéré au départ comme un parent pauvre du hard rock (face aux très "respectables" Led Zeppelin ou Deep Purple), le groupe va pourtant poser, plus que tout autre, les bases du heavy metal. L'évocation des sciences occultes et de la magie noire fera plus tard partie des grands classiques du genre. Ce premier album est enregistré en deux jours seulement, pour une poignée de livres sterling.




 

Paranoid
- BLACK SABBATH - 1971
 
| british metal | hard rock | heavy metal |

Le second album de Black Sabbath est une bombe qui va atteindre rapidement le sommet des ventes en Angleterre, porté par l'incontournable tube qu'est la chanson-titre. "Paranoïd" définit incontestablement ici le style et le son du metal de toutes les années à venir.




 

Master of Reality
- BLACK SABBATH - 1971
 
| british metal | hard rock | heavy metal |

"Master of Reality" reconduit globalement la formule de "Paranoid". L'inévitable comparaison avec les deux mastodondes anglais de l'époque, Led Zeppelin et Deep Purple, appelle ces commentaires : Tony Iommy, très bon, n'a pas le niveau de virtuosité de Jimmy Page et Richie Blackmore, mais il servira de modèle, plus que ces derniers, pour la lourdeur de ses riffs. D'autre part, le groupe est moins "brillant" et directement accrocheur, mais ce côté "sombre" est justement l'archétype le plus exemplaire du heavy metal à venir.




 

Every Good Boy Deserves Favour
- The MOODY BLUES - 1971
 
| rock/pop rock | progressive rock | psychédélique | art rock |

Grand classique du début des années 70, cet album est très souvent considéré comme la meilleure réalisation des Moody Blues. Les inventeurs du rock symphonique trouvent ici un remarque équilibre entre force d'interprétation (l'excellente guitare de Justin Hayward), majestuosité et raffinement mélodique.




 

Fragile
- YES - 1971
 
| progressive rock |

Dès le début des années 70, le groupe Yes, émule des Emerson Lake and Palmer, Genesis, King Crimson ou Pink Floyd, est l'un des groupes phare du rock progressif. Avec "Fragile", il signe l'une de ses oeuvres majeures.


Albums suivants

1 2 3
 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]