"Géographie" : Les grandes villes du rock...

LONDRES

170 albums actuellement sur le site.

Chercher plus d'informations sur le web :

Google  



 

Long John's Blues/Looking at Long John
- Long John BALDRY - 1964
 
| blues rock | british blues |

A l'instar de John Mayall, Long John Baldry est une figure historique du British Blues, grand initiateur comme lui du Blues Boom. A 16 ans il joue avec Charlie Watts, le futur batteur des Rolling Stones. Il travaille également au tout début des années 60 avec Rod Stewart. Cette ré-édition de 1995 contient l'intégralité des deux excellents premiers albums aujourd'hui introuvables.




 

Kinks
- The KINKS - 1964
 
| rock/pop rock | rock'n'roll |

Les Kinks de Ray Davies sont, avec les Who et les Small Faces, parmi les principaux groupes "mods" (parkas, chaussures italiennes et scooters !). Ils marquent fortement les débuts du rock avec, notamment leur premier hit "You Really Got Me", pièce d'anthologie des sixties.




 

The Rolling Stones
- The ROLLING STONES - 1964
 
| blues rock | british blues | rock'n'roll |

Le premier album des Rolling Stones... Essentiellement composé de reprises, on retiendra pour l'histoire qu'il contient la première chanson signée "Jagger/Richard", "Tell me (you're coming back)". Le choix des chansons est déjà révélateur : quand les "gentils" Beatles font dans la chanson d'amour à l'eau de rose, les "vilains" Stones vont faire dans la "provoc" : "I just want to make love to you" !




 

The Kink Kontroversy
- The KINKS - 1965
 
| rock/pop rock |

Le premier album significatif des Kinks... Ray Davis affirme son style incomparable, finement sarcastique. C'est l'époque où l'on commence à construire avec soin les albums comme une globalité (à la façon de "Aftermath" pour les Rolling Stones ou du "Rubber Soul" des Beatles), un art dans lequel les Kinks vont bientôt passer maîtres.




 

Out of Our Heads
- The ROLLING STONES - 1965
 
| blues rock | british blues | hard rock | rock/pop rock |

Les Rolling Stones, soignant leur image de "mauvais garçons", connaissent un succès croissant des deux côtés de l'Atlantique. Le répertoire comprend encore beaucoup de reprises rhythm'n'blues et blues, mais l'interprétation est remarquable et le style s'affine. Ils commencent aussi à enregistrer leurs propres titres, et signent avec "Satisfaction" l'une des chansons les plus emblématiques de toute l'histoire du rock !




 

My Generation
- The WHO - 1965
 
| rock/pop rock |

Le premier album des Who marque une étape importante. Avec "My Generation" le rock sort de sa période "innocente", devient ouvertement porteur de message et ferment de contestation, à l'instar de ce que Dylan faisait sur un mode folk de l'autre côté de l'Atlantique. Le groupe se singularise alors en démolissant totalement son matériel à la fin de chaque concert… une utopie onéreuse, dont il n’a pas du tout les moyens à l’époque !..




 

Face to Face
- The KINKS - 1966
 
| rock/pop rock | psychédélique |

La pop anglaise est très en vogue au milieu des années 60, des deux côtés de l'Atlantique... la poésie acide du dandy précieux Ray Davies s'y distingue nettement. Les kinks alignent les hits, comme ici le fameux "Sunny Afternoon", l'un de leurs titres les plus célèbres. "Face to Face" apporte aussi d'autres classiques au répertoire du groupe : "Rosie Won't You Please Come Home", "Dandy", "Rainy Day in June", "Most Exclusive Residence for Sale", "Fancy"...




 

Aftermath
- The ROLLING STONES - 1966
 
| blues rock | folk rock | rock/pop rock |

Aftermath est le premier grand album des Stones. Pour la première fois les Beatles sont égalés ! C'est aussi le premier album entièrement composé de chansons originales du groupe. L'influence de Brian Jones y est assez importante avec l'expérimentation de divers instruments, mais le tandem Jagger-Richard s'affirme comme une immense duo d'auteurs-compositeurs.




 

A Quick One (Happy Jack)
- The WHO - 1966
 
| hard rock | rock/pop rock |

Les Who s'affirment (confirment ?) avec ce 2ème album comme l'une des grandes valeurs du rock anglais et du hard rock naissant. Il est à noter que Peter Townshend ne s'est pas encore imposé comme le grand auteur-compositeur du groupe, mais qu'il partage largement ce rôle avec les autres membres (y compris Keith Moon qui signe ici 2 titres).




 

Open
- Julie DRISCOLL - Brian AUGER and the TRINITY - 1967
 
| jazz-rock | progressive rock | art rock |

Fan des Yardbirds, Julie Driscoll rencontre leur manager, Giorgio Gomelsky, qui l'encourage à se lancer dans une carrière de chanteuse. Elle fait des débuts en starlette pop, puis rejoint l'éphémère Steempacket. A la séparation du groupe, elle poursuit une collaboration avec Brian Auger, s'oriente vers le jazz et se fait plus expérimentale. Le tandem créé avec "Open" et son successeur, "Streetnoise", deux grands standards de la première époque du jazz rock.


Albums suivants

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
 
 
 
   -    Technologie : [PEEL.FR]